twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ministère des Postes et Télécommunications : Le « Sénégal numérique 2025 », pilier de la Lettre de politique sectorielle

vendredi 23 décembre 2016

Le ministère des Postes et Télécommunications a procédé, hier, au lancement du processus d’élaboration de sa Lettre de politique sectorielle de développement. Ce document permettra de mieux identifier les priorités du secteur.

Les représentants des structures du ministère des Postes et Télécommunications et ses partenaires stratégiques se sont réunis, hier, lors d’un atelier, pour réfléchir et partager la démarche méthodologique d’élaboration de sa Lettre de politique sectorielle de développement (Lpsd). Le but, combiner les actions des acteurs économiques, sociaux, politiques et culturels en vue d’une amélioration des conditions de vie des populations ; l’Etat du Sénégal ayant instruit les ministères de se doter chacun d’une lettre de politique sectorielle de développement.

Selon le ministre des Postes et Télécommunications, Dr Yaya Abdoul Kane, l’objectif final de la Lpsd est l’amélioration des conditions de vie des populations à travers le Plan Sénégal émergent (Pse) dans lequel les Tic constituent un véritable catalyseur pour l’économie nationale. « La Lpsd est considérée comme un document de planification dont l’élaboration et la mise en œuvre vont reposer essentiellement sur le document « Sénégal numérique 2025 » qui vient d’être validé avec succès », souligne-t-il.

A l’en croire, elle permet une meilleure orientation de l’action du gouvernement, de leurs partenaires au développement et surtout une amélioration des performances des sous-secteurs du département des Postes et Télécommunications. Aussi, invite-t-il à renforcer l’engagement et la mobilisation autour de son ministère pour disposer de la Lettre de politique sectorielle alignée sur les orientations fixées dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse) et dans la Stratégie Sénégal numérique.

Pour sa part, le coordonnateur de la planification au ministère de l’Economie et des Finances, Mayacine Camara, estime que les postes et télécommunications dans le Pse ont une position centrale. « Nous l’avons identifié comme fondement de réussite du Plan Sénégal émergent car ce secteur joue un rôle important dans la croissance économique et dans la lutte contre la pauvreté », souligne le coordonnateur. Il ajoute : « La Lpsd constitue le premier maillon de mise en œuvre de vos documents de planification dans le ministère et doit être une déclinaison du Plan Sénégal émergent ». En effet, « toutes les actions et objectifs visés dans cette lettre de politique sectorielle devraient pouvoir concourir à atteindre les objectifs du Pse », a dit M. Camara.

Maguette Guèye Diédhiou

(Source : Le Soleil, 23 décembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 623 820 abonnés Internet

  • 8 323 913 abonnés 2G+3G (96,5%)
  • 182 023 clés Internet (2,1%)
  • 99 457 abonnés ADSL (1,2%)
  • 18 427 abonnés bas débit (0,2%)

- 625 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,27%

(ARTP, 30 septembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290.096 abonnés
- 1 166 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 967 659 abonnés
- Taux de pénétration : 107,89%

(ARTP, 30 septembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)