twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Migration de l’analogique au numerique - les ménages perdent l’image

mardi 6 novembre 2012

Le Sénégal est en retard dans le passage de la technologie analogique au numérique devant l’échéance mondiale du 17 juin 2015. C’est déjà demain et le réveil risque d’être brutal pour la plupart des ménages car l’essentiel des « petits récepteurs » ou postes téléviseurs et radios installés au salon, ne seront bientôt plus d’usage. D’où la nécessité d’une campagne de sensibilisation pour informer sur la nécessité d’une réadaptation ou d’un changement de leurs équipements.

L’Afrique sera-t-elle réellement prête pour le rendez-vous de 2015 ? La situation du Sénégal qui a commencé en 2010 au moment où d’autres ont débuté il y a quatre ans, serait due au retard de démarrage du processus de transition de la technologie analogique au numérique. Aussi, même si au sommet, les autorités s’activent à honorer leurs engagements, à la base, les ménages sont encore à la traine, selon Adamou Iro, juriste, expert en Tics et Coordonnateur du Réseau francophone des juristes spécialisés dans les Tics qui prenait part, hier, au séminaire du REFRAM sur « La transition vers le numérique », la migration de l’analogique vers le numérique est une question technologique.

« La plupart des ménages ne sont même pas au courant des enjeux. Ils ne savent pas que les petits récepteurs installés au salon grâce auquel ils reçoivent des informations vont être inutilisables au bout d’un certain temps ». Donc ne seront plus d’aucune utilité.

Ibrahima Diallo

(Source : Sud Quotidien, 6 novembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)