twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Microsoft choisit l’Afrique du Sud pour installer pour la première fois en Afrique des centres de données

mardi 27 novembre 2018

Le géant américain de l’informatique Microsoft annonce son intention d’installer pour la première fois des centres de données (datacenters) sur le continent africain, dans l’optique de fournir des services complets et intelligents du Cloud Microsoft à l’instar de Microsoft Azure, Office 365 et Dynamics 365. Une annonce qui vient confirmer celle de mai 2017 dans laquelle l’opérateur annonçait déjà que les datacenters seront logés dans les villes de Johannesburg et du Cap en Afrique du Sud, et précisait que les équipements seront prêts à l’utilisation dès 2018.

Selon Microsoft, ces régions nouvellement dédiées au cloud devraient soutenir la croissance et permettre aux populations et aux organisations d’accéder facilement à Internet et aux services de cloud, et cela au niveau de tout le continent africain. Pour ce faire, Microsoft a affirmé que lesdites régions proposeront des services performants intégrant une fiabilité de qualité professionnelle : « Nous sommes ravis de constater la demande croissante des services de cloud en Afrique qui, en plus de cela, ont la capacité d’être un catalyseur pour de nouvelles opportunités économiques. Avec des services de cloud qui vont de la collaboration intelligente à l’analyse prédictive, les solutions de Cloud Microsoft qui seront fournies en Afrique à partir des centres de données qui y seront installés vont permettre aux développeurs de créer de nouvelles applications innovantes, aux clients de transformer les entreprises, et aux gouvernements de mieux répondre aux besoins des citoyens », explique Scott Guthrie, vice-président, Cloud and Enterprise Group chez Microsoft Corp.

Avec les nouvelles installations de centres de données ou datacenters en Afrique, Microsoft va disposer globalement de 40 régions dans lesquelles des services de cloud sont proposés. Avec cela, la firme de Redmond deviendra le fournisseur de services de cloud qui dispose du plus de régions au monde. « En associant son infrastructure globale de cloud à ces nouvelles régions en Afrique, Microsoft va permettre aux entreprises d’accéder à plus d’opportunités dans le monde entier. Cela contribuera également à accélérer les nouveaux investissements et à faciliter l’accès aux services Internet et de cloud pour les populations et les organisations, du Caire au Cap », précise Microsoft dans son communiqué.

L’américain ajoute que cette décision est relative à une augmentation des investissements qui sont en train d’être faits en Afrique, où un grand nombre d’entreprises se servent déjà des services mobiles et cloud en guise de plateforme d’innovation sur les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation et de l’entrepreneuriat.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 27 novembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)