twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Microsoft au Sénégal : Pour réduire la fracture numérique

vendredi 22 octobre 2004

Microsoft s’est engagé au niveau mondial à rendre les logiciels plus « disponibles, plus accessibles et plus faciles à utiliser pour les marchés émergents » par le biais des programmes comme « Partners in Learning », (Partenariat éducatif) et « Unlimited Potential » (le potentiel sans limites) qui font la promotion de l’alphabétisme et de l’éducation numérique.

D’ailleurs, M. Jean Philippe Courtois, président-directeur général de la société Microsoft pour la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient qui sera bientôt à Dakar, signera un protocole d’accord sur le programme « Partner in Learning » avec le ministre de l’Education. Ce programme permet de réduire la fracture numérique en mettant les Technologies de l’information et de la communication à la portée du monde éducatif par une réduction des coûts des logiciels et de matériel didactique.

Toujours en appui à l’éducation, Microsoft va mettre, en collaboration avec les gouvernements africains, une stratégie dite panafricaine pour favoriser l’accès aux outils et connaissances technologiques dans les institutions éducatives. Ce plan peut, selon le vice-président de Microsoft, aider « les Africains à s’impliquer dans l’économie numérique mondiale ».

Le Pdg de Microsoft Afrique est convaincu que « les marchés économiques émergents de l’Afrique offrent d’énormes potentialités en matière de croissance, mais les nombreuses difficultés socioéconomiques et l’inaccessibilité à la technologie représentent un blocage à la réalisation de ces potentialités ». Il n’en pense pas moins que cet état des faits « agrandit le fossé existant entre ceux qui sont susceptibles de bénéficier de la technologie et ceux qui ne le sont pas ». Stagiaire

Oumoul K. DIAKHATE

(Source : Le Quotidien->http://www.lequotidien.sn/], 22 octobre 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)