twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Meta met fin à son programme de connexion sans fil « Express Wi-Fi », déjà actif dans plusieurs pays d’Afrique

jeudi 3 février 2022

Lancé en 2016, « Express Wi-Fi » était présenté comme l’un des outils pour connecter 5 milliards de personnes à travers le monde. Son arrêt survient quelques semaines après la restructuration stratégique de l’entreprise.

Le géant des technologies Meta Platforms (ex-Facebook) a annoncé lundi 31 janvier l’arrêt de son programme « Express Wi-Fi » à travers lequel il fournissait un accès Internet sans fil à faible coût dans les pays en développement. Le service était déjà opérationnel dans plusieurs pays du continent, dont le Ghana, le Burkina Faso, le Kenya ou encore le Nigeria. L’entreprise a justifié sa décision par sa volonté de « se concentrer sur d’autres projets », notamment la réalité augmentée.

Dans un communiqué, Meta s’est voulu rassurant envers ses partenaires locaux par lesquels le service était commercialisé. « Lorsque nous conclurons notre travail sur le programme plus tard cette année, nous travaillerons en étroite collaboration avec les partenaires Express Wi-Fi pour minimiser l’impact sur leurs entreprises et la connectivité de leurs clients », a déclaré la société américaine.

Express Wi-Fi est une plateforme de gestion SaaS (software as a service) complète basée sur le cloud, développée et lancée en 2016 par Facebook. Le service était cohérent avec la stratégie de l’entreprise pour améliorer l’accès des populations d’Afrique subsaharienne à de la connectivité de qualité à petit prix. Elle lui offrait également l’opportunité de développer son image de marque sur le continent où Google annonçait des investissements dans la connectivité notamment avec son projet Loon.

L’arrêt du projet Express Wi-Fi, tout comme Loon l’année dernière, résulte de la concurrence qui se développe sur le marché télécoms mondial. Les opérateurs satellites et les fournisseurs de connectivité par fibre optique ont redoublé leurs investissements pour toucher davantage de zones jusqu’ici éloignées et privées d’accès aux services télécoms. Elles représentent aujourd’hui des niches de marchés stratégiques dans la croissance de leurs revenus.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 3 février 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik