twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mesures d’accompagnement de la libéralisation des TIC : l’Institut PANOS et ses partenaires montrent la voie

vendredi 2 juillet 2010

Mesures d’accompagnement de la libéralisation des TIC : l’Institut PANOS et ses partenaires montrent la voie Dans le cadre de leurs travaux sur les enjeux et les risques de la libéralisation du commerce des services TIC en Afrique de l’ouest, les participants ont évoqué des mesures d’accompagnement.

C’est dans cette optique qu’ils ont préconisé que l’entrée et le comportement des opérateurs sur le marché doivent être contrôlés par une autorité indépendante. Dans sa présentation, le Professeur Gaye Daffé a indiqué que les conditions d’entrée et d’installation des opérateurs sur le marché font l’objet de dispositions spécifiques soumises à des régimes comme la licence, l’autorisation et la déclaration.

Aussi, les droits d’utilisation des radiofréquences et des numéros doivent être octroyés dans le cadre de procédures objectives, transparentes, non discriminatoires et proportionnées, ont recommandé les participants selon lesquels, une fois sur le marché, les opérateurs doivent y trouver leur compte grâce à des conditions de concurrence idéale. A cette fin, ils auront besoin d’obtenir l’interconnexion aux réseaux opérés par les autres entreprises afin de pouvoir offrir leurs services au public.

En effet, les mesures garantissant les prestations de service universel sont très importantes dans un secteur libéralisé car tous les citoyens doivent avoir accès aux services de base de la téléphonie ainsi qu’aux autres moyens de communication.

A noter que ces recommandations ont été faites au cours de l’atelier qui se tient du 1er au 2 juillet 2010 à Dakar sous l’égide de l’Institut PANOS, Afrique de l’ouest en partenariat avec le centre de recherches économiques et sociales.

Charles Thialice Senghor

(Source : Pressafrik, 2 juillet 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)