twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mauritanie : les opérateurs ont boudé l’appel d’offres ouvert par le gouvernement pour la licence 4G

jeudi 7 février 2019

Les opérateurs de téléphonie mobile, Mauritel, filiale de Maroc Telecom, Mattel, filiale de Tunisie Telecom, et Chinguitel, filiale de Sudatel, n’ont pas répondu à l’appel d’offres émis par l’Autorité de régulation de Mauritanie (ARE), le 02 octobre 2018, pour l’attribution de la licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de communications électroniques de quatrième génération (4G).

Bien que la date limite de soumission des dossiers ait été fixée au 5 décembre 2018, le silence des sociétés télécoms avait conduit le régulateur télécoms à la proroger jusqu’au 09 janvier 2019.

Il semble que les différentes sociétés télécoms présentes sur le marché mauritanien boudent le gouvernement qui a décidé d’ouvrir le segment de la téléphonie mobile à un quatrième opérateur. L’ARE, sur instruction du gouvernement, avait en effet lancé, le 02 octobre 2018 également, un avis d’appel d’offres pour l’attribution d’une licence globale (2G/3G/4G), uniquement destinée à un nouvel opérateur. Ce nouvel acteur est une alternative à la mauvaise qualité des services reprochée aux trois opérateurs de téléphonie mobile.

Le silence des opérateurs télécoms pourrait aussi avoir été accentué par l’amende globale de 60,4 millions d’ouguiyas qui leur avait été infligée en début d’année. Mauritel, le leader du marché télécoms national, en termes de part de marché, écope ainsi d’une amende de 37,7 millions de nouvelles ouguiyas (902 446 euros). Mattel qui vient en second doit payer la somme de 12 millions de nouvelles ouguiyas (287 251 euros) au Trésor public tandis que Chinguitel devra s’acquitter d’une somme de 10,7 millions de nouvelles ouguiyas (256 132 euros).

(Source : Agence Ecofin, 7 février 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)