twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Master africain en intelligence artificielle : AIMS lance les candidatures

lundi 24 février 2020

La troisième admission à l’African master’s in machine intelligence (Ammi : en français Master africain en intelligence artificielle) a été lancée vendredi 21 février depuis Kigali (Rwanda) par l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS, Next Einstein Initiative). Objectif : offrir aux jeunes africains les plus brillants une formation de pointe en apprentissage machine grâce au partenariat avec Facebook et Google.

Le programme AMMI pour un master intensif dure un an. Il « rassemble bon nombre d’étudiants internationaux africains qui bâtissent de forts liens basés sur une académie d’excellence et la croissance intellectuelle, et qui ont le désir commun de contribuer au futur de l’apprentissage machine en Afrique », explique l’Institut africain des sciences mathématiques.

Fondateur et directeur du programme AMMI, Prof. Moustapha Cissé entend ainsi « préparer les étudiants AMMI à diriger la révolution de l’Intelligence Artificielle du continent ».

« Pour postuler, les candidats doivent : au minimum détenir une licence en mathématiques, informatique, ingénierie ou un diplôme équivalent avec une grande expérience en mathématiques, porter de l’intérêt ou avoir une expérience en intelligence artificielle/apprentissage machine, et faire preuve de leader de qualités et une attitude panafricaine », lit-on également dans la déclaration de l’AIMS.

L’institut précise par ailleurs que « la cohorte actuelle des étudiants AMMI, est répartie dans deux centres AIMS (AIMS Ghana et AIMS Rwanda) et comprend 77 étudiants en provenance de 18 nations africaines dont 32% de femmes et suit les traces des cohortes précédentes qui ont été résidants à MILA, IVADO, Vector Institute, Facebook, et bien d’autres ».

Pour de plus amples informations sur l’African master’s in machine intelligence (Ammi), rendez-vous sur le site http://aimsammi.org/apply

Anselme Akéko, avec AMA

(Source : CIO Mag, 254 février 2020)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)