twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc : le régulateur télécoms autorise l’exploitation de la norme Wi-Fi 6E

vendredi 4 juin 2021

Le marché télécoms marocain est en pleine mutation, portée par de nouvelles habitudes de consommation de la data. Le régulateur veut répondre à cette transformation qui tourne autour d’un meilleur accès au très haut débit.

L’Autorité nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) du Maroc a autorisé l’exploitation du Wi-Fi 6E, la dernière évolution de la norme Wi-Fi, dans le pays. L’autorisation est contenue dans la décision ANRT/DG/N°07/2021 de mai 2021 modifiant et complétant les conditions techniques d’utilisation des installations radioélectriques composées d’appareils de faible puissance et de faible portée.

Grâce à des débits largement plus élevés que ceux actuellement offerts, le régulateur télécoms estime que le Wi-Fi 6E permettra une augmentation de débit de 40% par rapport à son prédécesseur, et ce par le biais d’un spectre additionnel destiné à de nouveaux usages. « Le Wi-Fi 6E permet ainsi d’avoir des vitesses élevées de navigation », a indiqué l’ANRT qui s’est par ailleurs réjouie que le Maroc soit ainsi le 1er pays en Afrique à autoriser la technologie Wi-Fi 6E « qui équipe désormais et progressivement tous les nouveaux smartphones, laptop, tablettes ».

L’adoption du Wi-Fi 6E par l’ANRT au Maroc intervient quelques jours seulement après la publication de la version finale de sa ratification, le 19 mai 2021, par la Wi-Fi Alliance. La nouvelle norme sans fil tombe à pic dans le pays où l’Internet est davantage sollicité par diverses industries TIC stratégiques, notamment les télécoms, le divertissement, l’innovation, etc.

Le Wi-Fi 6E, c’est une technologie pouvant atteindre un débit minimum de 1,2 gigabit par seconde sur plusieurs appareils simultanément. La Wi-Fi Alliance souligne qu’elle permettra « d’offrir de meilleures performances réseau et de prendre en charge plus d’utilisateurs Wi-Fi à la fois, même dans des environnements très denses et encombrés ». Son exploitation dans le pays est la garantie qu’un plus grand nombre de personnes pourra accéder au très haut débit mobile.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 4 juin 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)