twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc : le ministère de la communication prépare une loi contre les fake news

mercredi 24 janvier 2018

La lutte contre les fake news s’organise de diverses manières au niveau de chaque pays. Au Maroc, le ministère de la communication travaille actuellement sur un texte de loi sanctionnant les fausses informations publiées dans les médias. D’après les dernières informations, le texte pourrait être soumis au législateur dans les 6 prochains jours. « Effectivement, nous accélérons la cadence pour tout préparer la semaine prochaine », a confirmé une source du ministère de la culture et de la communication.

Néanmoins, le projet ne semble pas faire l’unanimité. Selon les médias marocains, plusieurs sources gouvernementales affirment que les lois du royaume chérifien suffisent largement pour lutter contre les fake news. Pour les sceptiques, « les articles 72, 106 et 108 du Code de la presse sont clairs et sont suffisants pour gérer toutes sortes de dérives ». L’Article 72 du Code réprime la diffusion de fausses nouvelles pouvant porter atteinte à l’État, à l’ordre public ou au moral des armées, tandis que les articles 106 et 108 sanctionnent les fausses nouvelles susceptibles de porter atteinte aux individus.

Pour le ministère de la communication, ces articles ont une grande faiblesse en ce qu’ils ne concernent que les médias. « Il y a bien évidemment le Code de la presse, mais cela n’englobe pas tous ceux qui pourraient être impliqués dans la diffusion de fake news. », explique une source travaillant sur le projet de loi. Ainsi, en plus des médias, les personnes diffusant de fausses informations sur les réseaux sociaux pourraient bientôt avoir à en répondre devant la justice.

Servan Ahougnon

(Source : Agence Ecofin, 22 janvier 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)