twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc-RGPD : « Une opportunité associée à de nombreuses contraintes » Youssef Chraïbi, Président de la Fédération marocaine de l’Outsourcing

lundi 20 août 2018

Le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) est entré en vigueur en Europe le 25 mai dernier. Comment a-t-il impacté l’activité des centres d’appels au Maroc ?

Il s’agit d’une évolution fondamentale dans la relation avec nos donneurs d’ordre. La question de la protection des données des clients de nos clients est très sensible. En se conformant à cette nouvelle règlementation, nous donnons ainsi à nos donneurs d’ordre la garantie que les données sensibles seront protégées

Comment ce virage réglementaire a-t-il été négocié par nos opérateurs locaux et/ou par leurs donneurs d’ordres ?

Il s’agit d’une disposition qui s’applique à l’ensemble des entreprises. Qu’elles soient européennes ou non, à partir du moment où les données de personnes physiques européennes sont en jeu.

Nous n’avons donc été associés à aucune négociation, libre aux entreprises concernées de s’y conformer ou non, et à prendre leur risque en cas de non-conformité

Menace ou opportunité ? Que reste-t-il à faire pour que le Maroc en tire pleinement profit ?

Il s’agit d’une opportunité associée à de nombreuses contraintes. En effet, le chantier de mise en conformité est lourd en termes de moyens humains, techniques et financiers à mettre en œuvre.

Mais cela nous ouvre la porte de nombreux marchés auxquels nous ne pouvions pas prétendre auparavant compte tenu de la non-adéquation de la loi marocaine sur la protection des données avec celle de l’union européenne.

Quelles actions la Fédération Marocaine de l’Outsourcing a-t-elle mené pour accompagner ses membres face à cette nouvelle donne ?

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec la Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP), et avons réalisé de nombreux workshop visant à la fois à sensibiliser les acteurs de notre secteur sur la nécessité de mise en conformité mais également sur les contours du dispositif à mettre en place afin pour parvenir à cette conformité.

Amine Mernissi

(Source : CIO Mag, 20 août 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)