twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc-RGPD : « Envoyer un signal fort aussi bien aux autorités qu’aux marchés européens »

mercredi 22 août 2018

Mounim Zaghloul, Membre du Bureau de la Fédération des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), et Executive partner de Consilium revient dans cet entretien sur le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) en vigueur en Europe. Un entretien en trois points dont voici la teneur.

L’entrée en vigueur du RGPD a-t-elle eu un impact sur le secteur de l’Offshoring au Maroc ? Si oui, lequel ?

Il est encore tôt pour faire un bilan de l’impact de RGPD sur le secteur de l’Offshoring puisqu’il est effectivement applicable que depuis le 25 Mai 2018. Toutefois, l’ensemble du secteur de l’Offshoring s’est mobilisé avec la CNDP et l’APEBI pour sensibiliser les différents acteurs et démarrer leur processus de mise en conformité par rapport à ce règlement dès novembre 2017.

Comment l’APEBI d’une part et les pouvoirs publics d’autre part, ont-ils accompagné les entreprises du secteur suite à cette nouvelle donne ?

L’APEBI travaille activement avec la CNDP, le Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique ainsi que plusieurs acteurs publics et privés pour mobiliser les entreprises concernées directement ou indirectement par le règlement à travers l’organisation de plusieurs sessions de sensibilisation ainsi que des ateliers pratiques en présence d’experts marocains et européens.

Menace ou opportunité ? Que reste-t-il à faire pour que le Maroc tire profit de l’entrée en vigueur du RGPD et comment ?

La vision de l’APEBI et son engagement sur le sujet s’inscrivent dans une dimension positive et constructive pour en faire une réelle opportunité pour l’ensemble du secteur en encourageant les entreprises à entreprendre rapidement leur démarche de conformité d’une part et de travailler, d’autre part, avec la CNDP et les autorités marocaines sur la convergence de la loi 09-08 avec le RGPD afin d’envoyer un signal fort aussi bien aux autorités qu’aux marchés européens.

Amine Mernissi

(Source : Cio Mag, 23 août 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)