twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc : Le projet de loi sur l’administration numérique est prêt

mardi 28 mai 2019

Mission accomplie (ou presque) pour les deux principaux départements ministériels qui pilotent le chantier de l’administration électronique. De sources informées, nous apprenons que Moulay Hafid Elalamy, ministre du Commerce et de l’industrie, et Mohamed Benabdelkader, son collègue chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, ont transmis, le 27 mai 2019, le texte du projet de loi portant sur l’administration numérique.

« Cela intervient sur hautes directives royales au gouvernement l’incitant à la mise en commun des informations par les administrations et à l’utilisation des technologies de l’information pour la simplification des services publics et le rapprochement de l’administration du citoyen, de façon à ce qu’il n’ait plus à fournir à une administration la même information ou document détenu par une autre », affirme une source gouvernementale.

« Ce projet de loi va constituer le cadre législatif et le référentiel de la transition numérique de l’administration publique marocaine », ajoute la même source. Ce projet de loi sera suivi et décliné via un décret portant schéma directeur de la transformation numérique actuellement en cours d’élaboration par le département de Mohamed Benabdelkader.

L’idéal, selon les mêmes sources, est de parvenir à déboucher, par une démarche volontariste, sur la réalisation automatisée par l’administration, des services aux usagers, sans la conditionner par une demande préalable. Et, pour ce faire, le gouvernement est appelé à rattraper le retard dans la mise en œuvre du projet de la Gateway gouvernementale et de fixer des échéances pour un basculement vers « le tout numérique ».

Une fois « toiletté » par les services de Mohamed El Hajoui, secrétaire général du gouvernement, ce projet de loi prendra le circuit habituel d’examen et d’adoption, avant publication au Bulletin officiel.

Gaëlle Massang

(Source : Digital Business Africa, 28 mai 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)