twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Marche contre la vente des actions de l’Etat : Le peuple de Sonatel à l’assaut de France Télécom

jeudi 30 avril 2009

Les travaux du comité tripartite (top management, travailleurs et Etat) sur la cession des 9,8% des actions de la Sonatel à France Télécom se poursuivent. N’empêche, l’intersyndicale maintient son désir de marcher le 5 mai prochain pour dire non à l’opération.

L’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel n’a pas enterré sa hache de guerre, malgré la poursuite des travaux du comité tripartite (top management, travailleurs et Etat) sur la cession des 9,8% des actions de la Sonatel à France Télécom. Les camarades de Mamadou Aïdara Diop ont décidé de marcher le 5 mai prochain, pour exiger du gouvernement l’arrêt de l’opération financière entre l’Etat et la France Télécom. « Un préavis a été déjà déposé », a indiqué hier, Ibrahima Konté, représentant du personnel au Conseil d’administration de la Sonatel, lors du point de presse.

M. Ibrahima Konté indique en effet, que l’Etat sénégalais ne veut pas « abandonner la cession des 9,8% de ses actions à France Télécom. Et pourtant, des pistes de solutions ont été ébauchées lors de l’avant dernière rencontre du comité tripartite ». Des solutions techniques auxquelles les travailleurs de la Sonatel souscrivent d’ailleurs. La première proposition consiste à « enclencher une procédure de portage par une banque régionale africaine, qui mettrait à la disposition de l’Etat l’équivalent du produit des ventes éventuelles du bloc d’actions dans le cadre d’un contrat de portage et de cession ». L’autre solution est relative à « une offre publique de vente par la banque porteuse, destinée aux investisseurs sénégalais et ouest africaine avec une participation significative du secteur privé national ». Pour les syndicalistes, ces options permettraient à l’Etat d’engranger les 200 milliards dont il a besoin d’ici un mois, et aux travailleurs de maintenir la Sonatel sénégalaise et africaine.

Mais pour ces deux postulats, l’Intersyndicale voudrait que le pacte d’actionnaires soit redéfini, pour faire en sorte que France Télécom reste un partenaire stratégique ne dépassant pas le seuil de 42,33%. Les travailleurs expliquent que « les soubresauts intervenus récemment sont liés en grande partie aux dispositions actuelles du pacte d’actionnaires, qui ne permettent pas de maintenir des rapports équilibrés entre les principaux actionnaires de Sonatel et de garantir le fonctionnement optimal de l’entreprise au profit de toutes les parties prenantes ». Ils veulent que « l’Etat du Sénégal garde un statut d’actionnaire de référence et maintienne une représentation effective au Conseil d’administration ».

L’Intersyndicale souhaiterait aussi, qu’il y ait un pacte de bonne gouvernance. Cela, expliquent les travailleurs, dans le but d’assurer un pilotage optimal de Sonatel, tenant compte des intérêts de tous les actionnaires. Un pacte intégrant entre autres, la réinstauration du rôle moteur du Conseil d’administration. Les travailleurs jugent ainsi nécessaire de supprimer pour le groupe Sonatel, tout lien avec le comité d’investissement. Dans leur plan d’actions, les travailleurs n’écartent pas une grève générale.

Dialigué Faye

(Source : Le Quotidien, 30 avril 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)