twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Talla (MEN) : « Nous ne sommes pas dans une dynamique d’année blanche... Nous avons mis en place un télévision pour assurer la continuité du service public »

vendredi 10 avril 2020

Apprendre à la maison est le programme établi par le ministère de l’Education nationale pour assurer la continuité du service public des cours à travers le pays. 4 millions d’élèves et étudiants sont directement visés par cette mesure. Pour réaliser ce programme, un canal sera disponible prochainement sur la TNT.

Selon le ministre de l’Education Nationale, Mr. Mamadou Talla, « ce qui se passe aujourd’hui anticipe sur ce qui a été prévu. Dans le monde où nous vivons, il n’est plus obligatoire d’être présent physiquement entre quatre murs pour étudier. Nous avons suffisamment de ressources numériques, pédagogiques et didactiques pour accompagner les élèves et leurs parents. C’est ce qu’on a mis en route dans le programme APPRENDRE À LA MAISON. Les élèves se connectent et ont directement accès à toutes les ressources pédagogiques nécessaires pour étudier. Ceci surtout pour les élèves de CM2, Troisième et Terminale. »

CHAÎNE DE TÉLÉ DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Parlant du Canal qui passe par la TNT, Mamadou Talla d’expliquer que « comme il y’a beaucoup d’élèves qui n’ont pas sûrement accès à internet, nous avons mis en place une télévision. Nous sommes en train de tout faire pour qu’il n’y ait pas une école à plusieurs vitesses. Nous voulons assurer le service public à tous les élèves et étudiants du Sénégal. C’est le Canal 20 de la TNT. Nous sommes en train de travailler avec la RTS, l’UVS et tous les acteurs pour que la télé soit accessible à tous les apprenants. Un Canal dédié aux études et au savoir est très important et très bien accueilli au Sénégal. Cette chaîne sera importante pour les enseignants, les élèves, les étudiants, les parents et les chercheurs. Elle va démarrer dans les prochains jours. C’est une procédure et tout un réseau. C’est un travail extraordinaire qu’on est en train de faire. Nous voulons installer quelque chose de réactif en phase avec le curricula. Tout ce qu’on voulait transmettre comme compétence et savoir est compris dans le programme. Les professeurs sont triés sur le volet et ils sont compétents. Il y’a une différence entre donner des cours dans une classe et parler à tout un pays. Encore une fois je le dis, nous ne sommes pas en vacances. Les élèves ne sont pas en vacances, ils sont à la maison. On a plusieurs supports pour leur donner les cours. Il y’a l’internat, la télé, la radio et même dans les zones les plus reculées, nous avons installé des photocopieurs qui vont tirer les cours à grande échelle pour que tous les élèves aient accès à cela. Ceci est suivi et organisé par les inspecteurs d’académie. C’est l’occasion aussi pour moi, de saluer les syndicats d’enseignants qui, très tôt, sont venus nous dire qu’ils allaient suspendre leurs actions. Ils nous ont assuré de leur disponibilité à dispenser des cours partout au Sénégal pour accompagner l’État et le ministère de l’Éducation nationale dans ce combat. C’est eux-mêmes qui ont été à l’origine d’un compte au niveau du ministère de l’Education Nationale pour barrer la route au COVID-19. Ce programme englobe tout le système éducatif de la maternelle à l’université. Même la formation professionnelle est incluse dans ce canal. Nous travaillons de concert pour faire de l’éducation numérique une priorité. Pour le secteur privé, il y’a 1,5 millions d’élèves sur les 3,5 millions du ministère de l’Education Nationale. Alors ils méritent une véritable attention. Nous allons trouver des solutions pour que chaque catégorie ait des heures de passage sur la chaîne. On aura une structure qui va s’occuper des heures de passage des cours »

PROBABLE ANNÉE BLANCHE

Mamadou Talla s’est aussi exprimé sur une probable année blanche. « Sur le quantum horaire, nous avons jusqu’au 31 juillet dans l’organigramme institutionnel. Nous avons encore le temps. Nous avons encore plusieurs scénarii pour faire face au coronavirus. Il y’a aussi des rattrapages. Nous sommes dans la dynamique de trouver une vraie solution. Mais il faut pas penser à une année blanche. Pour le moment, rien ne nous emmène dans cette direction. Encore une fois, l’école va jusqu’au 31 Juillet officiellement. Nous avons encore le temps. Nous avons 4 scénarii, mais pour le moment nous avons des stratégies. Nous ne sommes pas dans la logique d’aller à une année blanche. Il y’a un scénario où des élèves passeront en validant et d’autres auront des rattrapages. Nous sommes dans une dimension de trouver une solution. Tout le système éducatif, les parents d’élèves et le secteur privé se sont mobilisés pour trouver une solution. Nous ne pensons même pas qu’une l’année blanche puisse être évoquée. L’espoir est permis et d’ici le 4 mai, avec la reprise des cours, nous espérons être à temps. Pour le moment une année blanche est exclue et un redoublement aussi est exclu. On a un système de validation. Notre système éducatif est bon et il nous reste encore trois mois, alors nous nous concentrons sur notre stratégie. Nous pensons à ceux qui ont des préinscriptions et qui doivent aller étudier à l’étranger après les examens. Nous parlons avec tous les acteurs de l’éducation du monde et les partenaires et je peux assurer que nous avons ce qu’il faut en terme de compétence et d’outils didactiques pour que l’année en cours soit validée. Nous sommes en train de voir comment organiser les examens de CFEE, BFEM et le Baccalauréat. On est dans la dynamique de tenir tous ces examens à temps. »

(Source : Dakar Actu, 10 avril 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 264 264 264 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik