twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Kida (Directeur général de Prodige) : "Nous travaillons sur un grand projet pour la surveillance de toute la ville de Dakar"

jeudi 31 août 2006

Tous les points chauds de Dakar seront bientôt soumis à une surveillance centralisée au ministère de l’Intérieur. La révélation a été faite samedi dernier par le directeur général de la nouvelle société Prodige qui avait organisé, à la chambre de commerce de Saint-Louis, une séance de démonstration de vidéo surveillance. En présence des autorités judiciaires, politiques, des opérateurs économiques, des pharmaciens, patrons d’hôtels, de supermachés et autres hommes d’affaires, Mamadou Kida, ingénieur électronicien, a prouvé, à travers une projection de diapositives, l’utilité de ce produit.

Wal Fadjri : Qu’est-ce que votre présence sur le marché peut fondamentalement changer dans le quotidien des entrepreneurs, hommes d’affaires, opérateurs économiques ?

Mamadou Kida : Nous sommes dans tout ce qui est sécurité numérique, vidéo surveillance, contrôle d’accès, l’alarme et détection d’incendie, présence électronique et tout ce qui est réseau sans fil. Vous savez, dans le monde actuel, il y a des mots majeurs comme la sécurité, la télécommunication et autres, et les rendements en termes d’économie. Notre système vient donc appuyer toutes ces choses. Dans l’hôtellerie par exemple, il y a la surveillance des accès et même du personnel. J’ai installé le système dans pas mal de boîtes à Dakar et ils m’ont remercié après. Parce que du point de vue du rendement, ils ont constaté des améliorations. Par exemple, si vous êtes gérant de pharmacie et que vous interdisez qu’on mange des sandwichs sur le comptoir où il y a un paquet de médicaments qui manque par ci par là, grâce à notre système, vous pouvez rapidement réagir et combattre le mal à la racine. C’est un système dissuasif, mais c’est un système qui enregistre tout. Il est possible d’en extraire des images à partir de clés Usb ou de Cd que vous pouvez directement graver à partir du système qui se lira sur tout le support. Aujourd’hui, l’insécurité qui règne à Dakar. On a commencé à braquer des pharmacies surtout. Donc il faut des moyens pour lutter contre cela.

Wal Fadjri : Dans quels secteurs comptez-vous vous investir à fond ?

Mamadou Kida : Nous faisons la sécurité numérique à toutes les échelles. Nous sommes actuellement en train de travailler sur un grand projet pour la surveillance de toute la ville de Dakar. Tous les points chauds de la capitale seront soumis à une surveillance centralisée au niveau du ministère de l’Intérieur. Nous avons installé à l’aéroport de Dakar, tout ce qui est caméras de surveillance. Nous avons aussi à notre actif l’installation en matériels de surveillance et en caméras de beaucoup de grosses structures. Aujourd’hui, ce que je viens lancer et proposer, c’est un produit que je propose aux petites entreprises, aux magasins, boutiques, pharmacies, hôtels, night clubs. Le système que nous proposons est un système très évolué à tous points de vue. Du point de vue distance, on peut prendre en charge le système à distance. On peut regarder en direct ses caméras n’importe où, pourvu qu’on ait accès à internet. C’est un système aussi qui est muni de caméras avec lumières infra rouges qui permettent d’identifier les personnes même en cas de coupure d’électricité.

Wal Fadjri : Pourquoi avez-vous jeté votre dévolu sur Saint-Louis pour le lancement officiel de votre projet ?

Mamadou Kida : Je suis né à Dakar, je vis à Dakar. Mais je suis amoureux de cette ville. J’estime qu’il y a énormément de choses à faire ici. On devrait voir les résultats d’ici peu. Nous avons les partenaires qu’il faut. C’est un rêve de gamin qui se réalise. J’ai toujours souhaité faire quelque chose à Saint-Louis et pour Saint-Louis. Notre système va révolutionner certains secteurs d’activités au Sénégal. Cela, certaines autorités comme Mbacké Fall, procureur de la République à Saint-Louis, Mamadou Diakhaté, secrétaire général de la Cour d’appel de Dakar, l’ont bien compris. C’est ce qui explique leur présence à cette rencontre.

Propos recueillis par Gabriel BARBIER

(Source : Wal Fadjri, 31 ao$ut 2006)

Post-Scriptum

Mbacké FALL (Procureur de la République à Saint-Louis) : Wal Fadjri : "La vidée surveillance est un moyen très important de lutte contre le terrorisme"

Mbacké Fall : "La vidéo surveillance est un produit d’actualité qui a des performances. Au niveau de la lutte contre le terrorisme, vous avez vu comment on a pu appréhender les supposés auteurs de tentative de terrorisme en Allemagne. C’est à partir de la vidéo surveillance qu’on est arrivé à retracer l’identité visuelle des auteurs et à mener la traque pour pouvoir les appréhender. De même, à Londres, lorsqu’il y a eu des attentats, c’est la vidéo surveillance qui a permis de mettre la main sur les malfaiteurs. C’est un outil très important du point de vue de la lutte contre la criminalité. Sur le plan commercial, c’est un produit que les entrepreneurs peuvent utiliser pour faciliter la surveillance de leurs locaux, de leurs activités sans trop de difficultés. Ça va avec la numérisation du monde. D’autant plus que c’est un moyen qui assure la sécurité aux commerçants. C’est un produit qui a beaucoup de facettes et d’utilités".

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)