twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Diop ’’Decroix’’ déplore le manque de maîtrise de certains acteurs du paysage médiatique sénégalais

mardi 30 septembre 2003

Le ministre de l’Information et de la Coopération Panafricaine dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Mamadou Diop ’’Decroix’’ a plaidé pour une généralisation de la formation dans le secteur de la communication, estimant que ’’les dérapages notés ça et là dans la presse résulte surtout d’un manque de maîtrise du métier par certains acteurs du paysage médiatique sénégalais’’.

Lors d’une rencontre de prise de contact avec l’ensemble du personnel de son département, lundi à Dakar, il a précisé ’’qu’au delà des terminologies, la mission du département n’a pas varié dans ses objectifs de créer les conditions d’un développement harmonieux de la Presse et des Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication dans notre pays et dans le strict respect des Lois et règlements’’.

Evoquant la dimension des NTIC dans son département, il a souligné que ’’celle-ci était d’autant plus importante que le Sénégal coordonne l’important volet des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication au sein du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), et ce, au moment où la communauté internationale s’organise dans la perspective de la Société de l’Information’’.

Rappelant ses précédents passages dans le même département où il a déjà servi comme ministre de la Culture et de la Communication, puis ministre de la Communication et des Technologies de l’Information, il a invité les agents du ministère à être ponctuels et assidus pour qu’ensemble ils remplissent les missions qui leur sont dévolues.

(Source : APS 30 septembre 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)