twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Diop Decroix assigne aux médiats publics le rôle de ’’relais du pluralisme’’

mardi 7 octobre 2003

Le ministre de l’Information et de la Coopération panafricaine dans les Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Mamadou Diop Decroix a émis, mardi à Dakar, le vœu que les médiats, notamment publics puissent être le ’’relais’’ du ’’pluralisme’’ du Sénégal.

S’exprimant en marge de la visite qu’il a effectuée le même jour à la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS), Mamadou Diop Decroix a indiqué que les médiats publics doivent être des ’’relais puissants mais intelligents du pluralisme de notre pays’’, afin de ’’servir les orientations et les projets’’ du président de la République.

Signalant que le chef de l’Etat lui a chargé de ’’responsabilités particulières dans le cadre de la majorité d’idées’’, ce qui n’est pas seulement une ’’mission technique’’ mais surtout une ’’mission politique’’, M. Diop a expliqué qu’il doit ’’s’attacher à ce que la classe politique puisse retrouver un état d’esprit rasséréné’’.

Ce qui n’empêche pas, a ajouté le ministre de l’Information et de la Coopération panafricaine dans les Nouvelles technologies de l’information et de la communication, que chacun puisse ’’garder son identité et ses ambitions’’ et ’’se mettre ensemble (avec les autres) pour travailler’’ entre deux élections.

S’exprimant sur les relations quelque peu heurtés entre le Haut conseil de l’audiovisuel (HCA, l’organe qui est chargé du respect de la pluralité dans les médiats) et la RTS souvent épinglée par l’instance de régulation, le ministre a expliqué que ces frictions sont ’’naturelles’’ dans un contexte de développement de la démocratie.

Par ailleurs, la relative ’’stabilité’’ dont jouit le Sénégal dans un contexte ouest- africain marqué par des crises répétitives n’est pas ’’un hasard’’, mais est le résultat de ’’traditions et de valeurs qui se sont sédimentées au cours de plusieurs siècles’’.

Soulignant qu’un capital ne se mange pas mais se fructifie, Mamadou Diop Decroix a averti qu’un ’’jour ou l’autre on aura des surprises’’ si on ne s’attèle pas à ’’préserver’’ cet acquis.

(Source : APS 7 octobre 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)