twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Dione, créateur de JokkoText : « JokkoText permet aux artistes d’accroître leurs revenus »

mercredi 1er août 2018

Grand amoureux de la musique, Mamadou Dione, 27 ans, a lancé, le 10 juin 2017, JokkoText, une plateforme permettant aux musiciens d’avoir un espace personnel où ils peuvent ajouter, manager leur musique, la vendre par des moyens adaptés aux zones géographiques de leurs fans. Le jeune entrepreneur tech sénégalais, vainqueur du Pitch Innovation Startup du Dakar Digital Show 2017, finaliste du Demo Africa 2017, AppsAfrica 2017 et de Digital Lab Africa 2018, nous a accordé un entretien pour parler du fonctionnement de sa géniale application numérique.

D’où vous est venue l’idée de mette en place une telle innovation ?

Le taux de bancarisation est généralement faible dans les pays du tiers monde, ce qui rend difficile l’achat de musique sur les plateformes étrangères. Pour les ventes de CD, ce sont souvent les studios d’enregistrement qui sont transformés en music stores.

Les artistes et mélomanes ont donc besoin d’outils adaptés à leur environnement. La pénétration mobile est en plein essor en Afrique, et dépasse largement la pénétration bancaire.

La réponse (qui est en même temps une question) est devenue simple : pourquoi pas un service que l’utilisateur pourra manager à sa guise et dont les moyens de paiement seront adaptés au mobile ?

Concrètement comment fonctionne la plateforme JokkoText ?

Pour le mélomane, il n’a pas besoin de s’inscrire pour acheter de la musique. Lorsqu’il visite le site, il a à sa disposition la liste des artistes, singles et albums. Pour acheter une œuvre il clique sur l’option « Acheter », choisit son moyen de paiement (qui peut varier en fonction du pays), suit les instructions et procède à la transaction. Dès la fin de la transaction un lien de téléchargement lui est envoyé via SMS.

Un des avantages de l’inscription, c’est que le mélomane pourra avoir la liste de ses achats déjà effectués, les écouter et si besoin les télécharger à nouveau. Ensuite, pour l’influenceur ou le mélomane promoteur, le grand apport de JokkoText est que toute personne peut bénéficier de commissions en participant à la promotion.

Pour être rémunéré, le mélomane, blogueur ou influenceur doit s’inscrire. Le formulaire est rempli en quelques secondes. Après inscription, il peut parcourir les œuvres où l’option « Rokki » a été activée par l’artiste. En guise de rappel, « Rokki » est un mode qui peut être activé ou désactivé par l’artiste et qui lui permet d’allouer un pourcentage de la recette d’une vente à un mélomane lorsqu’elle provient d’un lien partagé par celui-ci. Le pourcentage était initialement de 2%, mais nous permettons à l’artiste depuis le 7 Juillet 2018 de choisir entre 2% et 20%. Tous ces paramètres sont modifiables par l’artiste à partir de son espace personnel.

Enfin, pour l’artiste : il peut créer son compte à partir du site. Après la validation de son compte, il peut ajouter sa musique, gérer son espace personnel, modifier ses paramètres, annoter les paroles de chaque titre, consulter ses statistiques de vente, demander des paiements, etc. Il a même la possibilité de recevoir des dons directement à partir de son profil.

Même pour les artistes ayant des projets en téléchargement libre, les mettre sur JokkoText sera un plus car il y a une option « téléchargement gratuit » qu’ils peuvent choisir, mais la différence est que l’option d’achat sera également toujours disponible. L’utilisateur aura le choix d’acheter ou de télécharger gratuitement, au cas où des fans férus de l’artiste voudront supporter l’artiste en achetant quand même sa musique qui est déjà gratuite.

Combien gagne un artiste qui vend une chanson via JokkoText ?

Les gains de l’artiste varient en fonction du prix de la chanson, du moyen de paiement (car la commission prise par l’opérateur ou la passerelle de paiement varie) et du pays. Un tableau des pourcentages est disponible sur le site et est visible par tout artiste connecté sur son compte.

Pour la vente via crédit téléphonique, par exemple, une TVA est retirée par l’Etat et une partie par l’opérateur téléphonique. Ce qui fait que les gains par vente pour le paiement par crédit téléphonique sont les plus bas, mais le taux de conversion est le plus élevé. C’est d’ailleurs le moyen de paiement préféré par la plupart des utilisateurs.

Pour un titre à 250 francs CFA par exemple, 80 francs reviennent à l’artiste. Pour l’achat à 350 francs CFA, l’artiste gagne 118 francs. Les clauses fixées par les parties concernées font que nous avons décidé pour le moment de ne retirer aucun pourcentage des achats via crédit téléphonique au Sénégal, en vue d’offrir le meilleur pourcentage aux artistes. En d’autres termes, JokkoText, pour le moment, ne retire plus de commission des ventes par crédit téléphonique au Sénégal, en attendant d’obtenir des numéros à meilleur pourcentage et faire tout notre possible pour diminuer les parts retirées par l’Etat et les opérateurs téléphoniques.

Les parts sont cependant beaucoup plus avantageuses dans d’autres pays. Pour la vente d’album à 9,99 euros, via crédit téléphonique en Allemagne, l’artiste reçoit 4,79 euros grâce à une TVA moins élevée et une part des opérateurs plus raisonnable.

Pour un single acheté via crédit téléphonique en Russie à 50 RUB (0.8 dollar), l’artiste reçoit 24 RUB.

La bonne nouvelle est que le paiement via mobile money (Orange Money, Wari, YUP, etc.) et carte bancaire offrent un plus grand pourcentage aux artistes : pour un album acheté à 2000 FCFA, l’artiste reçoit 1560 FCFA c’est-à-dire 78% du prix total et 82% du montant restant après retrait de la commission de la passerelle de paiement. Pour un single acheté à 500 FCFA, 345 FCFA reviennent à l’artiste, ce qui représente 69% du prix total et 80% du montant restant après retrait de la commission de la passerelle de paiement.

En résumé, le pourcentage alloué à l’artiste, après le retrait de la part des opérateurs et/ou des passerelles de paiement, varie de 72% à 84%.

Depuis le démarrage, combien d’artistes sont sur la plateforme ?

53 artistes issus de plusieurs pays (Sénégal, France, Nigéria, Kenya, Canada, Etats Unis, Côte d’Ivoire, RDC) sont sur le service, en attendant de débuter les grandes campagnes de promotion.

Un acheteur qui vit hors du Sénégal, peut-il passer par JokkoText pour acheter la musique de son chanteur préféré ?

Absolument. Plusieurs achats d’albums, de singles, via carte bancaire et crédit téléphonique hors du Sénégal ont été déjà effectués. Les artistes de n’importe quel pays peuvent également s’inscrire directement en ligne.

Que signifie JokkoText, le nom de votre application numérique de musique ?

« Jokko » veut dire « communiquer », en wolof , mais dans un sens positif, d’entraide, d’union, etc. « Text » renvoie à tout ce qui est téléphone, précisément le SMS qui était le premier moyen de paiement prévu au départ. Le but du service est de permettre aux artistes d’accroître leurs revenus en facilitant les moyens de paiement, en ajoutant aux ventes l’option de réception de dons et en impliquant au maximum les mélomanes dans le processus de promotion.

Propos recueillis par Amadou Ba

(Source : Innovafrica, 1er aout 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)