twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Aïdara Diop – « Sonatel se porte bien mais… »

dimanche 28 février 2016

Même si la Sonatel a fait en 2015 un bond dans son chiffre d’affaire, sa santé financière n’est pas des meilleurs, selon Mamadou Aïdara Diop, membre du Conseil d’administration de Sonatel.

Beaucoup de Sénégalais ont trouvé exorbitant le chiffre d’affaire de la Sonatel qui a connu hausse de 47,8% par rapport à 2014. Selon leurs appréhensions, Sonatel a récolté des bénéfices chiffrés à 221 milliards de francs CFA, la Sonatel car elle se sucre sur le dos des consommateurs et a une bonne santé financière.

Mais selon Mamadou Aidara Diop Sonatel se porte certes bien mais elle fait face souvent à des difficultés provenant de ses relations « conflictuelles » avec l’autorité de régulation, l’Etat, le partenaire français, Orange.

« Nos relations avec les acteurs du secteur ne sont pas stabilisées. Nous avons des fois des relations difficiles avec l’autorité, avec les partenaires stratégiques, Orange et nous discutons jusqu’à trouver des solutions pour l’intérêt de la société. Il nous arrive également d’avoir des relations difficiles avec l’Etat », explique l’administrateur à l’émission « Grand jury » de la RFM. 

Outre ces difficulté, M. Diop explique si les résultats étaient limités dans le périmètre du Sénégal, Sonatel ne pourrait pas régler ses charges car sur les 400 milliards de bénéfices, les 350 milliards sont destinés aux impôts et autres Il a ajouté que Sonatel a besoin de s’adapter à la perpétuelle mutation à laquelle fait face le secteur de la télécommunication. « La vitesse est vertigineuse. Si Sonatel rate un virage, nous sommes dans le décor. », relève M. Diop.

Sur sa lancée, il reconnaît que la qualité de service n’est pas parfaite mais tout est mis en œuvre pour atteindre les normes de qualité standard. Par rapport à la baisse du coût des services, l’administrateur soutient qu’elle est liée à l’accès. « Plus les difficiles conditions d’accès diminuent, plus Sonatel a la possibilité de partager ses gains de productivité avec les clients », renseigne-t-il.

Zahra Njay

(Source : Ligne directe, 28 février 2106)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)