twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou A. Diop sur les taxes relatives aux appels entrants : "Nous croyons qu’ils ont besoin d’argent avant l’élection de 2012."

dimanche 21 août 2011

Invité de l’émission politique « Objection » sur la radio « Sud FM », le secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la Sonatel, Mohamed Aidara Diop a abordé la question des surtaxes relatives aux appels internationaux qui ont défrayé la chronique ces derniers jours. Le syndicaliste pense ni plus, ni moins que Wade a besoin d’argent avant les élections : « Nous croyons qu’ils ont besoin d’argent avant l’élection de 2012 ».

Alors que l’on croyait que Me Wade avait abandonné la question de la surtaxes sur les appels entrants internationaux qui avait défrayé la chronique, il y a quelques mois, celle-ci est remontée à la surface, mais n’emporte ni l’adhésion des syndicalistes de la Sonatel encore moins de son directeur Général, Cheikh Tidiane Mbaye.

Ce dimanche c’est Mohamed Aidara Diop, secrétaire général du Syndicat des Travailleurs de la Sonatel qui est intervenu dans l’émission "Objection" sur Sud Fm pour renouveler son opinion sur le sujet. M. Diop n’a pas ainsi fait dans la langue de bois pour aborder la question.

Pour le syndicaliste, tout porte à croire que le gouvernement veut cet argent pour les échéances électorales à venir : « Nous croyons qu’ils ont besoin d’argent avant l’élection de 2012. Le Chef de l’Etat nous demande de faire les premiers versements au mois de novembre et décembre ».

Pour être beaucoup plus explicite, M. Diop informe : « L’Etat nous dit de facturer à 140 FCFA l’appel international fixe qui était de 64 FCFA et de lui donner les 76. Idem pour les portables, il veut qu’on les taxe à 141 FCFA et qu’on lui donne les 40 francs », explique-t-il, avant d’embrayer et de crier son amertume : « L’Etat veut du 150% ». A lui en croire toujours, ce système de surtaxe n’arrangera personne : « Personne n’y gagnera rien. Le trafic international a baissé à l’année 2009 de 8,5% et le chiffre d’affaires a chuté de 10% », se désole-t-il.

A noter que lorsque le sujet avait été abordé, il y a quelques mois, et avait mobilisé les travailleurs de la Sonatel qui n’avaient pas hésité à couper la fourniture du service 24 heures durant. Cette fois ci, c’est au cours d’un conseil présidentiel que le sujet a été remis sur la table et n’a pas manqué de provoquer des échanges de propos pas très sympathiques entre le Président Wade et Cheikh Tidiane Mbaye, le DG de la dite société.

(Source : Nettali, 21 août 2011)

Post-Scriptum

Mamadou A. Diop sur le projet de nationalisation de la la Sonatel par Wade : "Et je lui ai répondu M. le président c’est en 2017"

C’est au cours de l’émission "Objection" que le syndicaliste Mamadou Aïdara Diop est revenu sur l’idée de nationalisation de la la Sonatel émise par Me Wade. Il n’a pas ainsi fait pas dans la dentelle pour dire le risque que l’on court en faisant de la sorte. « La nationalisation est une question sérieuse. Vous avez vu ce qui s’est passé avec la Sénélec. On a coupé les relations avec Hydro Québec et on connaît tous le résultat », a averti M. Diop.

Pis encore, selon le syndicaliste le président parle de nationalisation sans connaître la date de fin de la concession entre l’Etat et la Sonatel. « Le président nous a dit en 2012 je récupère mon bien. Et je lui ai répondu M. le président c’est en 2017 », souligne-t-il avant de poursuivre : « L’Etat n’a pas de politique de communication », a déploré Mohamed Aidara Diop.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)