twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mali : L’UE demande de rétablir les réseaux sociaux

mercredi 8 août 2018

Internet Sans Frontières félicite la mission d’observation électorale de l’Union Européenne au Mali pour sa prise de position en faveur de la liberté d’expression. La mission, dirigée par l’ancienne ministre italienne Cécile Kyenge, demande aux ” autorités maliennes de garantir l’accès sans entraves à Internet et aux réseaux sociaux “, dans un communiqué publié le 7 août 2018.

Le 29 juillet 2018, jour de l’élection présidentielle, l’accès aux réseaux sociaux les plus populaires a été bloqué chez le principal opérateur du pays, selon l’enquête publiée par Internet Sans Frontières, et selon les observations de nos sources de la communauté des blogueurs du Mali.

Échange entre le compte de l’opérateur Orange Mali avec un internaute malien au sujet de la coupure des réseaux sociaux.

” Le blocage des messageries et des réseaux sociaux pendant une période électorale dégradent la crédibilité et la sincérité du vote. En effet ces réseaux sont parfois les seuls moyens qui permettent à l’opposition et à la société civile de collecter, centraliser et calculer les résultats à partir des images des procès verbaux prises par des smartphones.”, a déclaré Julie Owono, directrice exécutive d’Internet Sans Frontières.

Internet Sans Frontières appelle le gouvernement malien à prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir et protéger l’accès complet à Internet pendant le second tour de l’élection présidentielle, et encourage les missions d’observations électorales à porter une attention particulière à la disponibilité de la connexion pendant le scrutin. Les citoyens maliens ont le droit fondamental à la liberté d’expression et de communication en ligne, surtout en période électorale.

(Source : nternet Sans Frontières, 8 août 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)