twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Malgré les réticences des syndicalistes : « Alizé » va se peindre en « Orange »

mardi 25 avril 2006

Cela va coûter un peu d’argent à la Sonatel, environ 1,6 milliard de francs Cfa par an, pour le passage de « Alizé » à « Orange ». Mais il semble que cela soit inéluctable pour le premier opérateur de téléphone du Sénégal. Malgré les réticences d’une bonne partie du personnel et des syndicalistes de la maison, l’opérateur de téléphone mobile Alizé, va rejoindre les autres filiales de France Télécom dans le logo « Orange ». Hier, au cours de la conférence de presse tenue à l’occasion de leur présence au cours de la Semaine économique française à Dakar, le Président du Conseil d’administration de la Sonatel, par ailleurs directeur des Opérations internationales de France Télécom, M. Marc Rennard, et le directeur général de la Sonatel, M. Cheikh Tidiane Mbaye, ont tenu à signaler que le passage à l’Orange présentait, pour l’entreprise Sonatel, beaucoup d’avantages.

« Passer à la marque « Orange », ce serait donner du dynamisme à la société, comme on l’a vu dernièrement avec notre concurrent qui, un moment, a peint toute la ville en bleu. « Orange » est une marque internationale, et, pour les gens qui ont l’habitude de voyager dans plusieurs pays, et qui sont familiers à cette marque, une fois qu’ils arrivent ici, ils auront plus tendance à s’abonner à une marque qu’ils connaissent déjà, plutôt qu’à une marque locale, quelle que soient ses performances, par ailleurs. » Cela a été aussi le cas en Côte d’Ivoire, où la marque « Orange » a connu une progression fulgurante, malgré la crise politique et sociale. Soulignant que la direction et les cadres de la Sonatel sont déjà d’accord sur le changement de logo, le Directeur général Cheikh Tidiane Mbaye considère par ailleurs que « ”Orange” est une garantie de qualité de service pour les clients. C’est comme quand on boit une Coca-Cola. Quel que soit le pays, on s’attend à trouver partout et dans tous les pays, le même goût ».

M. Rennard a souligné que France Télécom a proposé à l’ensemble de ses filiales de par le monde d’embrasser « Orange », mais « nous ne l’imposons nulle part ». La décision au Sénégal se fera à la fin des concertations, dira-t-il. Les dirigeants vont ajouter qu’ils comprenaient les réticences du personnel d’exécution : « Les Sénégalais sont attachés à la marque Alizé, qui est très forte. Et quand les choses marchent, les gens ne comprennent pas pourquoi il faut changer. Mais je dis toujours que c’est quand tout va bien qu’on anticipe l’avenir et qu’on prépare le changement, et non pas quand ça va mal. Sinon, on le fait sous la contrainte. »

Cette conférence de presse d’hier a donné l’occasion aux dirigeants de l’entreprise de rappeler que pour eux, la quatrième licence de téléphonie mobile en Guinée est toujours à prendre, et que, ainsi que le souligne M. Mbaye, « la situation de la Guinée est telle que, tout est possible actuellement ». Quoi qu’il en soit, la situation va se dégager dans les jours à venir, pense-t-on, à la Sonatel.

Les autres questions abordées ont porté sur le développement de la société France Télécom elle-même, et de la manière dont elle voyait son expansion en Afrique et au Sénégal. Malgré une cotation en bourse assez dégradée dernièrement, le chiffre d’affaires de France Télécom est présenté comme l’un des meilleurs de son histoire en 2005. En tant que partenaire stratégique de Sonatel, il participe aux choix des innovations visant à améliorer la qualité du service, et à l’extension du réseau. Le Dg de la Sonatel pense que son entreprise couvrira, en 2007, 13 000 des 14.000 villages du Sénégal, par le téléphone.

Mohamed GUEYE

(Source : Le Quotidien, 25 avril 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)