twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Malawi : le régulateur lance une initiative pour promouvoir les mini-réseaux

lundi 6 septembre 2021

En raison des investissements importants requis pour l’extension des réseaux nationaux, les solutions offgrid offrent une opportunité unique d’accélération de l’électrification en Afrique.

L’autorité de régulation de l’énergie du Malawi (MERA) prévoit de promouvoir les mini-réseaux pour assurer un approvisionnement adéquat en électricité dans le pays. Le projet contribuera à réduire le déficit en électricité dans le pays, selon Fitina Khonje, responsable des relations publiques de la MERA.

Au fur et à mesure que les mini-réseaux se développent, l’autorité doit élaborer et faire respecter des normes de performance et de sécurité pour l’exploitation, la production, la transmission et la distribution de cette électricité.

Pour mener à bien cette initiative, le régulateur a organisé des visites d’apprentissage et des programmes d’échange de connaissances destinés aux personnes qui développent des mini-réseaux dans leurs communautés. Ainsi, l’autorité a envoyé une équipe de responsables de Chipopoma Power de Rumphi en visite d’apprentissage à Mulanje.

«  Ici, à Mulanje, nous avons la Mulanje Energy Generation Agency (MEGA) qui produit de l’électricité depuis un certain temps déjà et nous pensons que leurs amis de Rumphi peuvent apprendre quelque chose d’eux  », a déclaré Fitina Khonje. MEGA fournit actuellement de l’électricité à 1 600 clients.

Selon le coordinateur du projet MEGA, Arnold Kadziponye, l’agence prévoit d’étendre le projet pour atteindre plus de 10 000 clients souhaitant être connectés à leur réseau. En outre, au cours des cinq prochaines années, il prévoit de générer 6,5 MW, dont 4 MW seront vendus au réseau national.

La mission de MERA est de réglementer le secteur de l’énergie et d’octroyer des licences aux entreprises énergétiques en vertu de la loi de 2004 sur la réglementation de l’énergie. Elle est chargée en outre d’approuver les tarifs et les prix de vente des services énergétiques, et de veiller au respect des licences par leurs détenteurs.

Gwladys Johnson Akinocho

(Source : Agence Ecofin, 6 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)