twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madina Mohamadou : « Avec SMARTSCOPE, l’on peut faire l’examen du paludisme et son diagnostic où que l’on se trouve »

lundi 8 juillet 2019

Au terme de la semaine de l’innovation au Cameroun le 28 juin 2019, SmartScope a remporté le second prix spécial du Président de la République, Paul Biya, dans le secteur du numérique. C’était vendredi dernier, 28 juin 2019. L’équipe s’est démarquée des 15 projets présélectionnés et a reçu les faveurs du jury.

L’équipe SmartScope a occupé le second rang après celle d’Agrix Tech, première. Elle était suivie par l’équipe Transport Intelligent. Deuxième de ce classement sur 15 projets, L’équipe de Smartscope, dirigéé par Madina Mohamadou, gagne un chèque de deux millions de francs Cfa ; un mois d’incubation dans le HUB d’innovation d’Ericsson à DUBAI où ils seront formés en technologies innovantes, en stratégie et en innovation entrepreneuriale ; des rencontres de startups et visites de l’écosystème numérique à DUBAI ; une participation au Programme Academia Challenge Winners d’Ericsson ; un mois de mentorat sur la base du concept de réussite ; des rencontres virtuelles hebdomadaire sur le suivi du projet avec l’équipe d’Ericsson ; un ordinateur portable HP offert par MTN Cameroon + un modem connecté offert par Camtel. La valeur totale de ces prix étant de 10 000 000 de francs Cfa.

La jeune Madina Mohamadou, promotrice de SmartScope, explique à Digital Business Africa ce qui fait la particularité de son application.

Digital Business Africa : Quelle est la petite histoire qui se cache derrière votre Smartscope ? Comment est-elle née et quels sont ses objectifs ?

Madina Mohamadou : L’idée est née du fait qu’un 31 décembre 2008 à Maroua, j’ai perdu mon grand-frère de suite de paludisme diagnostiqué tardivement. Il était âgé de 15 ans. C’est ainsi que je décide d’orienter mes études d’ingénieur en télécommunications et TIC vers la recherche d’une solution numérique adaptée à la lutte contre le paludisme ayant pour objectif de diagnostiquer instantanément et automatiquement cette endémie et de réduire le taux de mortalité infantile dû au paludisme, parce que d’après l’OMS, un enfant meurt toutes les deux minutes du paludisme.

Digital Business Africa : Comment votre projet va-t-il simplifier la vie dans votre communauté ?

Madina Mohamadou : Le projet simplifie la vie de notre communauté en ce sens qu’il permet un gain considérable en temps lors du diagnostic du paludisme. Car avec SMARTSCOPE, l’on peut faire à la fois l’examen microscopique du paludisme ainsi que le diagnostic partout où l’on se trouve. Et ce, de manière instantanée contrairement au test de diagnostic rapide qui dure 10 à 20 minutes et au microscope 20 à 30 minutes. Avec SMARTSCOPE on peut savoir si l’on a le paludisme ou pas sans se déplacer pour faire une consultation. C’est un avantage pour les populations de zones reculées.

Digital Business Africa : Quel est votre parcours personnel ?

Madina Mohamadou : Originaire de la région de l’Extrême-Nord Cameroun, je fais mes études maternelles, primaires et secondaires à Maroua où j’ai obtenu un baccalauréat scientifique C en 2013. Ayant passée le concours d’entrée à la Faculté de Génie Industriel de l’Université de Douala, j’ai lancée en 2015 Africa Health Care, une application mobile de consultation médicale en ligne des maladies hydriques et tropicales. Mais cette dernière n’a pas marché, car toutes les zones de notre territoire national ne sont pas couvertes par Internet. En 2016, l’idée de mettre en place les kits de diagnostic des maladies m’est venue et j’ai commencé par le kit de paludisme qui a fait l’objet de mon projet de fin d’études en 2018 en tant qu’ingénieur en télécommunications et TIC.

Digital Business Africa : Sur quel projet précis travaillez-vous en ce moment ?

Madina Mohamadou : Actuellement, nous travaillons sur l’amélioration technique de SMARTSCOPE et de son design pour sa mise sur le marché. En effet, nous finalisons le prototype afin qu’il soit plus fonctionnel avec plusieurs fonctionnalités. Mais, il fonctionne déjà et est utilisable par notre clientèle, que sont les ménages camerounais.

Digital Business Africa : Quelles sont vos ambitions ?

Madina Mohamadou : Nous ambitionnons de contribuer à l’éradication du paludisme à l’échelle mondiale grâce à notre solution de diagnostic automatique et instantanée, car un diagnostic rapide permet une prise en charge efficace et un traitement ciblé. Nous étendrons notre solution technologique au dépistage rapide des maladies épidémiques et endémiques et des maladies où l’agent responsable se trouve dans le sang.

Digital Business Africa : Comment à votre avis le gouvernement devrait-il venir en aide aux jeunes entrepreneurs et innovateurs du pays ?

Madina Mohamadou : L’aide du gouvernemental peut se matérialiser par la création des plateformes web permettant non seulement de mettre en avant les réalisations de tous ces jeunes entrepreneurs, mais aussi de lever des fonds afin de suivre et de permettre la maturité de ces projets. Le gouvernement devrait créer des salons d’expositions des innovations pour une visibilité internationale du génie « made in Cameroon » afin que l’inventeur ne se concentre pas seulement à chercher les finances, mais aussi à perfectionner son produit/ service.

Digital Business Africa : S’il vous était donné de rencontrer le Président de la République, Paul Biya, que lui diriez-vous ?

Madina Mohamadou : Excellence, nous vous remercions déjà des efforts consentis du gouvernement pour mettre en lumière le génie camerounais dans le domaine de l’innovation technologique. Nous vous prions de garder le cap pour ce qui reste encore à faire dans ce sens.

(Source : Digital Business Africa, 8 juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)