twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madické Niang rappelle le rôle des TIC dans le développement

vendredi 21 octobre 2011

Le ministre d’Etat sénégalais Madické Niang a invité vendredi les Etats africains à prendre en compte les Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les politiques de développement en considérant leur effet d’entraînement pour le reste de l’économie.

‘’Nous sommes entrés de plain-pied dans la société de l’information et les politiques de développement doivent prendre en compte les TIC comme domaine transversal et accélérateur de croissance pour les autres domaines de l’économie’’, a-t-il dit, au nom du Premier ministre, absent.

Le ministre des Affaires étrangères a ouvert la table ronde ministérielle de la 42ème réunion de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). Le gouvernement sénégalais, sous l’égide de l’Union africaine (UA), a organisé une réunion afin de définir un agenda africain pour l’ICANN.

‘’Aujourd’hui, l’opportunité nous est donnée d’évaluer le chemin parcouru par rapport aux engagements pris. Il reste beaucoup de choses à faire pour assurer une présence effective des pays africains dans la société de l’information et du savoir’’, a poursuivi Me Niang.

Selon lui, les participants à la table ronde doivent œuvrer à produire des résultats satisfaisantes en termes d’engagements politiques forts et de mobilisation de ressources financières pour l’agenda africain d’ICANN.

‘’Il y a encore du chemin à parcourir pour combler le gap numérique entre l’Afrique et le reste du monde, malgré les progrès accomplis’’, a déploré le ministre sénégalais.

Me Niang a affirmé que ‘’la disponibilité et la qualité’’ de l’énergie électrique sont les nombreux défis auxquels le continent devrait faire face sur le chemin d’une société de l’information juste et équitable.

‘’A l’horizon 2015, le continent doit présenter un bilan positif dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Dans ce cadre, les TIC doivent jouer un rôle de premier plan’’, a-t-il ajouté.

(Source : APS, 21 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)