twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madagascar : Internet en panne suite à l’endommagement d’un câble

samedi 28 janvier 2017

Une grande partie de Madagascar est privée d’Internet depuis mercredi 25 janvier. Le câble sous-marin du plus gros fournisseur d’accès de l’île a été endommagé.

Conséquence : des milliers de particuliers et d’entreprises sont coupés du Web, paralysant le pays. Malgré les moyens mis en œuvre pour réparer le câble, l’opérateur télécom a d’ores et déjà annoncé que le retour à la normale pourrait prendre 15 jours.

Mercredi à 14 heures : les voyants d’alarme de la salle de contrôle du réseau internet de Telma, le premier fournisseur d’accès à Internet du pays, s’affolent.

Le câble sous-marin qui relie par fibre optique l’Afrique du Sud au Soudan en passant par Madagascar vient de rompre, à 38 kilomètres au large de Tuléar. La cause probable : les filets d’un chalutier auraient arraché le câble posé au fond de l’océan.

Immédiatement, des milliers d’utilisateurs sont privés d’Internet et de tout un tas d’autres services qui nécessitent une connexion au réseau.

Deux jours et demi après la panne, « le navire s’approche de Cap Town pour aller récupérer les équipements qui serviront aux réparations », a expliqué le directeur général de Telma, Patrick Pisal Hamida.

Quid des réparations ?

Le début des réparations ne devrait pas commencer avant vendredi prochain. En effet, le chargement du navire puis la traversée des 3 000 kilomètres qui séparent l’Afrique du Sud et le lieu de la coupure prendront déjà six jours. « Ensuite, il faudra aller récupérer le câble à 2 600 mètres et analyser les causes de la coupure et réparer », précise le directeur général.

De son côté, Orange, le principal concurrent se frotte les mains. Son câble sous-marin fonctionne. Nombreux sont donc les clients de Telma à se ruer sur les puces ou les clés 3G pour avoir accès à Internet. Résultat, le réseau était complètement saturé.

D’après un dirigeant d’Orange, un accord devrait être trouvé entre les deux fournisseurs d’accès d’ici 72 heures pour permettre à Telma de fournir à ses abonnés un peu de débit. Telma n’a pas confirmé cette information, et n’a pas souhaité non plus s’exprimer sur un éventuel dédommagement de ses clients.

(Source : RFI, 28 janvier 2917)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)