twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Macky adoube la Sonatel

vendredi 12 juin 2015

La Sonatel a inauguré hier son nouveau siège sur la VDN. Occasion pour le directeur du groupe de magnifier la bonne marche de ce ‘’fleuron de l’économie sénégalaise’’, et pour le président de la République de clarifier la position de l’Etat sur les sujets brûlants qui secouent le milieu des télécommunications.

L’appel d’offres international sur l’attribution prochaine de la fréquence 4G qui était à l’origine des frictions entre l’Etat et la Sonatel a été mis sur la table hier. Macky Sall a rassuré la Sonatel ainsi que tous les autres opérateurs sur le désir de l’Etat de mieux contrôler le secteur des télécommunications. ‘’En tant que partenaires, il faut que nous parlions aussi du partenariat. L’Etat a créé, développé, renforcé et continuera de renforcer la Sonatel.

Quand il s’agit d’affaires, ce sont les affaires. Il faut que nous gagnions un peu. Il n’y a pas de problèmes’’, a-t-il déclaré hier lors de l’inauguration du siège de cette entreprise. Il indique toutefois avoir pris des mesures pour que l’attribution de cette fréquence se fasse vite en préservant les intérêts de l’Etat. ‘’J’ai instruit l’Agence de régulation des télécommunications et postes ARTP pour le recrutement d’un cabinet qui va accompagner l’Etat dans les négociations avec les opérateurs pour que nous puissions conclure l’octroi de la 4G. Il est important que nous y allions rapidement et dans un esprit gagnant-gagnant dans l’intérêt des entreprises et du pays’’, a-t-il ajouté.

Le président a également annoncé la création d’un conseil de l’économie numérique dans les meilleurs délais ‘‘pour anticiper sur les tendances lourdes du secteur car on parle déjà de la 5G’’. Les récents problèmes suscités par le redéploiement des agents de Tigo ont également été abordés. Selon Macky Sall, ‘’il y a des exigences à satisfaire par la prise en compte des divers intérêts en jeu sur le projet d’externationalisation. Il faut discuter avec les salariés et les pouvoirs publics car c’est un processus qui doit être maîtrisé. J’engage le gouvernement à veiller au respect des dispositions réglementaires devant promouvoir l’essor des entreprises de télécoms.’’

Sonatel se porte bien

La première et seule entreprise sénégalaise cotée en bourse à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) respire la santé. Une posture qui doit beaucoup au sens de l’anticipation des autorités. Le directeur général de la société, Alioune Ndiaye, a estimé que celles-ci, ‘’à travers des réformes courageuses innovantes à l’avant-garde des révolutions de l’industrie’’, ont permis ce succès de la Sonatel. Une vision des pouvoirs publics et de l’Etat, matérialisée à la fin des années 90. ‘’En 1997, sans aucune demande des bailleurs de fonds ou des partenaires au développement, l’Etat a mis en œuvre un modèle de partenariat en vendant le capital de la société au groupe France Télécom devenu Orange ainsi que 15 mille actionnaires institutionnels’’, déclare-t-il. Une croissance exponentielle et continue qui transparaît dans les chiffres d’affaires réalisés en trois décennies. ‘’Il est passé de 40 milliards à sa création en 1985, à 815 milliards en 2014. Dans le même temps, il est passé de zéro à 400 milliards au Mali, en Guinée Bissau et à Conakry, soit la moitié, dans ces pays étrangers qui portent la croissance du groupe’’, fait savoir le directeur général Alioune Ndiaye.

Orange retarde l’implantation au Ghana

Ce dernier estime qu’avec une telle expansion, ‘’Sonatel est incontestablement l’un des symboles les plus achevés de la capacité des Africains à entreprendre et à réussir’’. Le groupe compte consolider des parts de marché dynamiques avec le désir de s’implanter au Ghana. Les réticences de l’actionnaire Orange ralentit un peu le projet. Alioune Ndiaye a expliqué que les autorités supportent déjà la stratégie de croissance externe, dont la facilitation entreprise à Accra pour l’implantation de la Sonatel. Mais la détentrice à 42% des parts traîne des pieds : ‘’Il nous manque le soutien du groupe Orange et je ne désespère pas qu’il va intervenir bientôt car ce type d’opportunité n’attend pas très longtemps’’, prévient le Dg de la Sonatel. Même le président de la République a demandé ‘‘à Orange de permettre à Sonatel d’avoir de l’extension’’ dans la sous-région.

Bijou architectural

Pour un trentième anniversaire, la Sonatel a mis les petits plats dans les grands. La société qui fête ses 30 ans d’existence en juillet a étrenné des locaux, grandeur nature, qualifiés de bijou architectural. Sur une superficie de 7 542 mètres carrés avec une contenance de 28 000 mille mètres carrés. Trois bâtiments dont le A de 6 étages et le bâtiment B de 8 étages reliés entre eux par un bâtiment C suspendu entre les deux du deuxième au cinquième étage. Deux parkings au sous-sol de 350 places et des aménagements extérieurs. Une construction de type éco-responsable, selon la démarche Haute qualité environnementale (HQE). Pour Alioune Ndiaye, la structure allie ‘‘créativité et innovation, mêlant tradition, modernité et technologie moderne de communication’’.

Ousmane Laye Diop

(Source : Enquête, 12 juin 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)