twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Macky Sall en guerre contre les « fake news »

lundi 16 octobre 2017

C’est une première en Afrique. La présidence sénégalaise a lancé il y a quelques jours, une opération de lutte contre les fausses informations qui prolifèrent sur les réseaux sociaux et dans les médias en ligne. Les « fake news » impliquant la présidence et le chef de l’Etat, sont particulièrement dans le collimateur des autorités de Dakar.

Nom de code de l’opération : « Stop Fake news ». Objectif : « déconstruire les fausses informations relatives à des sujets en lien avec la présidence de la république qui suscitent des interrogations de la part des internautes ». C’est en résumé le nouveau challenge que s’est donné la présidence sénégalaise à travers cette opération lancée il y a quelques jours et qui a été motivée par la nécessité de permettre aux internautes sénégalais, de « distinguer le vrai du faux en ligne ».

« Les fake news, ou fausses informations, constituent l’un des principaux fléaux à l’ère d’Internet et des réseaux sociaux », a expliqué le cabinet du président Macky Sall. C’est donc pour « lutter contre la désinformation à grande échelle et ses conséquences désastreuses que permet aujourd’hui la multiplication des plateformes et acteurs sur Internet » que l’opération a été lancée sur les réseaux sociaux.

Plateforme de vérification

C’est à travers la plateforme « Génération Sénégal » de la présidence que la lutte contre la prolifération des « fake news » va être déployée afin d’apporter des réponses clés sur des sujets d’opinion nationaux et internationaux. A travers les comptes Facebook et Twitter de la plateforme, les internautes peuvent désormais consulter les éléments de réponses de sources officielles aux « fake news » actuelles, a ainsi expliqué la présidence sénégalaise. Et d’encourager par la même occasion, « quiconque aurait des doutes sur la véracité d’informations trouvées sur Internet, relatives à la présidence de la république, à se manifester par l’intermédiaire du hashtag #stopfakenews ». L’initiative est une première sur le Continent, même si des organismes et des sites ont lancé plusieurs plateformes de vérification des informations.

A l’heure de la percée de l’Internet mobile, la tendance à une prolifération des fausses informations a pris une nouvelle ampleur en Afrique et particulièrement au Sénégal où les médias en ligne s’adonnent également à ces pratiques qui nuisent au secteur des médias.

Cependant, pour beaucoup d’observateurs, il s’agit pour les communicants de Macky Sall, de polir son image à travers cette initiative qui s’annonce de longue haleine. D’ailleurs, certains internautes sénégalais se sont mis à cœur joie de tenter l’expérience, mais en la tournant à leur escient. Sur la plateforme, des déclarations et des annonces officielles sont rappelées par les utilisateurs pour démontrer par exemple, qu’il n’y a pas que les internautes qui sont parfois à la base de ces « fake news »

Aboubacar Yacouba Barma

(Source : LA Tribune Afrique, 16 octobre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)