twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Macky Sall : des garde-fous s’imposent pour combattre la cybercriminalité

lundi 5 novembre 2018

Le président de la République Macky Sall appelle à mettre en place de "garde-fous" au sein des Etats africains pour combattre la cybercriminalité, devenue selon lui "une arme de destruction massive".

"Il faut poser le débat de la surveillance de la cybercriminalité sans détours. Des garde-fous s’imposent pour combattre la cybercriminalité qui est devenue une arme de destruction massive pour les Etats africains", a-t-il dit lundi à l’ouverture du cinquième Forum de Dakar sur la paix la sécurité de Dakar.

Prévu pour deux jours, cette rencontre se déroule au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), sur le thème "Paix et sécurité en Afrique : enjeux de développement et de stabilité durables".

Dans son allocution, le président Sall a salué la mise en place du Centre régional de formation sur la cybercriminalité, une structure lancée en partenariat avec la coopération française, dans le but de former des experts venant de plusieurs pays dans le cadre de la lutte contre cybercriminalité.

Pour le Président Sall, "la famille reste cependant le premier rempart pour protéger les enfants de la manipulation".

"Nous ne devons pas céder face à la peur et aux menaces car la paix et la sécurité fleurissent dans la justice sociale", a-t-il ajouté en présence de l’invité spécial de l’édition 2018 du Forum de Dakar sur la paix en Afrique, à savoir son homologue gambien Adama Barrow.

Outre Florence Parly, ministre française des armées, l’ancien Président du Burundi Pierre Buyoya, haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, compte parmi les personnalités présentes à cette rencontre qui devrait enregistrer 600 participants, selon les organisateurs.

(Source : APS, 6 novembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)