twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

MTN Nigeria a signé un accord de partenariat avec le chinois Vivo pour des smartphones 5G « abordables »

mercredi 14 septembre 2022

En Afrique, dix pays ont déjà lancé la 5G. Elle reflète leur volonté de répondre à la demande croissante en connectivité à très haut débit exprimée par les populations. C’est également un investissement pour tirer profit de la transformation numérique qui s’accélère.

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Nigeria a signé un accord de partenariat avec le fabricant télécom chinois Vivo. Il porte sur la mise à disposition de la société télécoms de smartphones compatibles 5G qui lui permettront d’adresser le marché grand public et de rentabiliser son service ultra haut débit.

Les deux téléphones dévoilés au public à Lagos coûtent respectivement 269 900 nairas (630,15 $,) et 199 000 nairas (464,62 $). Le directeur de la chaîne d’approvisionnement de Vivo Nigeria, Vignesh K, a déclaré que la collaboration avec MTN « garantira que davantage d’appareils 5G seront mis entre les mains de nombreux abonnés à des prix abordables ».

En Afrique subsaharienne, l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA) estime que la cherté des smartphones est l’un des freins à l’adoption du haut débit dans la région. En effet, alors que 53% de la population est couverte par un réseau télécoms, seuls 29 % accèdent à Internet par mobile.

Selon des données d’Internationale Data Corporation (IDC), les téléphones 5G sont encore peu abordables pour la majorité des consommateurs africains, même ceux avec un certain pouvoir d’achat. En termes de ventes, IDC estime que la part des smartphones dont le prix est inférieur à 100 $ est passée de 45,4 % au quatrième trimestre 2021 à 37,2 % au premier trimestre 2022 en Afrique subsaharienne, tandis que la part des appareils dont le prix est compris entre 100 et 200 $ est passée de 35,7 % à 41,4 % au cours de la même période. Le segment milieu de gamme (200 $ < 400 $) a vu sa part de marché passer de 14,1 % à 16,9 % alors que les appareils 5G ne représentaient que 5,6 % au premier trimestre 2022.

Ramazan Yavuz, directeur de recherche chez IDC, explique que « compte tenu de l’offre et des défis logistiques actuels, le prix de vente moyen des smartphones a augmenté en Afrique ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 14 septembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik