twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

MTN Congo met à la disposition des étudiants de l’université Marien Ngouabi sa plateforme Mobile Money

mercredi 9 novembre 2016

Le Directeur Général de la société MTN Congo, M. Djibril OUATTARA et le Recteur de l’Université Marien Ngouabi (UNMNG), le Pr Rosaire IBARA ont procédé le 4 novembre dernier à Brazzaville, à la signature d’un Accord-Cadre et d’un premier avenant sur la mise en place d’un service de payement en ligne des frais de scolarité des étudiants de l’université Marien Ngouabi via la solution MTN Mobile Money.

MTN Mobile money est la solution de transfert d’argent et de paiement via le téléphone que propose MTN à ses abonnés. Les services principaux sont le transfert d’argent, simple, rapide et moins cher, partout au Congo. Il permet le paiement des factures, notamment des abonnements de Canal Plus et de la Société Nationale d’Electricité (SNE) ainsi que l’achat de crédit de communication très populaires auprès des étudiants du fait que 100% de bonus leur est accordé dans cette transaction. Tous ces services sont disponibles dans un réseau d’agents qui compte plus de 350 partenaires à travers tout le Congo, a-t-on appris à cette occasion.

Tous les étudiants en licence II et III, ainsi qu’en master I et II, peuvent payer leur frais de réinscription. Ce service révolutionnaire permettra aussi bien aux étudiants de gagner en temps, et à l’Université de sécuriser ses transactions et obtenir une vitesse de comptabilisation des différentes entrées.

Pour ce faire, la première chose à faire est d’ouvrir gratuitement le compte Mobile Money, en se rendant, soit au sein des agences MTN, soit dans les réseaux d’agences partenaires à l’instar de la Congolaise de Micro Finance (COMIFI). De plus, tout étudiant qui s’inscrira par Mobile Money pour les six semaines à compter du début des inscriptions, sera inclus dans un tirage au sort qui offrira chaque semaine trois bourses d’études d’une valeur de 100 000 FCFA, souligne le Directeur de la Solution Mobile Money chez MTN Congo.

Un autre accord englobant l’ensemble des projets et programmes de MTN via sa Fondation a été conclu dans le même contexte, entre l’UNMNG et la société de téléphonie mobile. S’exprimant à cette occasion, le Pr IBARA a souligné que cet accord vient consolider le partenariat en fournissant un cadre structurant qui facilitera la mise en œuvre de nouveaux projets au bénéfice des étudiants. « Hier, ce fut la mise en place de salles School Connectivity leur facilitant l’accès à l’internet ou encore l’organisation de formation Y’ello Digital Experience leur fournissant les méthodes de recherche d’information et de ressources pédagogiques, aujourd’hui c’est la mise en place d’un service leur permettant de payer les frais de scolarité en ligne. Demain ce sera l’installation de bande de diffusion d’ouvrage numérique ou de laboratoire d’apprentissage en ligne », s’est-il réjoui.

Présentant les enjeux de la signature de l’accord cadre de partenariat avec MTN, le directeur des technologies de l’information, de la communication et de la statistique de l’UNMNG, M. Rock Edoura-Gaéna a rappelé qu’une 1ère Convention de partenariat avait été signée pour mettre en place et gérer conjointement des plateformes d’accès internet à haut débit, une 2ème Convention a conduit au lancement d’un programme de formation des étudiants aux méthodologies d’exploitation des ressources documentaires de l’internet dans le cadre de leurs activités économiques.

Dans un souci évident de diversification des usages et des outils numériques l’équipe MTN a conçu et proposé plusieurs nouveaux projets et actions des Techniques de l’Information et de la Communication (TIC) ambitieux tels que la mise en place de bande de distribution d’ouvrages numériques à la grande bibliothèque universitaire, l’installation d’un laboratoire numérique de la langue anglaise, et la fourniture régulière d’équipements pour appuyer les travaux pratiques des formations en télécommunications de l’Ecole Nationale Polytechnique, a-t-il signifié.

« Au-delà du Congo, Brazzaville, ville universitaire de la sous-région d’Afrique Centrale, est une ville pleine d’histoire, de la grande histoire, celle du savoir, du carrefour de la grande civilisation bantoue, mais aussi celle de l’Afrique francophone … C’est donc pour nous un devoir, voir une obligation de nous associer avec l’UNMNG pour travailler sur l’innovation et le futur de la République du Congo », a rappelé le directeur général de MTN.

De son côté, le directeur de la Fondation MTN, M. Cyriaque OKOUMOU a noté que le numérique de MTN répond incontestablement à la volonté de l’Université d’instaurer une gouvernance efficace, une clarification des orientations stratégiques, une identification des priorités à l’accès d’un contrôle suffisant pour gérer les résultats, sachant que la gestion se différencie de la gouvernance du fait qu’il lui est subordonnée. D’après lui, la transformation numérique concerne toutes les dimensions de la société et de l’économie congolaise, en particulier.

L’accord cadre devra permettre à l’Université Marien Ngouabi de réussir l’ambitieux challenge, d’accélérer la transformation numérique des établissements d’enseignement supérieur et de partager son sens avec tous les bénéficiaires. Ainsi, onze axes clés issus de la confection commune avec les équipes rectorales ont été présentés, entre autres, pour faciliter la mutation des lieux d’étude au lieu d’apprentissage coopératif, appuyer les initiatives contributives des étudiants et affirmer le rôle de l’UNMNG pour développer la protection des communs de sciences de savoir, a-t-il fait savoir.

« Demain, il sera possible avec MTN de créer et gérer les données parce que nous allons mettre en place ce qu’on appelle un Data Center donc l’université pourra stocker un ensemble des données qui sera protégé », a conclu M. Cyriaque OKOUMOU.

(Source : MTN Congo, 9 novembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)