twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre le gap numérique : Le Réseau de solidarité investit Mbao

mercredi 20 septembre 2006

Les progrès technologiques ont eu des effets favorables sur l’évolution de l’humanité. Seulement, leur impact a révélé un gap assez important entre les pays du Nord et ceux du Sud. Un déséquilibre qui se manifeste, au niveau des pays en voie de développement, par un manque de ressources en infrastructures de base, une analphabétisation numérique accentuée... Des disparités qui favorisent la pauvreté des pays du Sud, diminuent leurs opportunités sur le plan intellectuel et socio-économique.

Alors faut-il agir pour réduire le gap. Un engagement auquel le Réseau de solidarité numérique a souscrit depuis l’année dernière, à travers des actions qui visent, entre autres, à faciliter aux citoyens de base le libre accès aux infrastructures informatiques. Et dimanche dernier, la plage de Mbao a accueilli la deuxième édition Beach numeric party. Une initiative de vacance qui avait pour objectif de trouver les jeunes sur les plages pour les sensibiliser sur le monde de l’informatique et du numérique, mais aussi de les informer sur les fonds de solidarité numérique, tout en les initiant à la manipulation de l’outil informatique. Il s’agira, par ailleurs pour les membres du réseau de créer des motivations, de sensibiliser les populations, les collectivités locales à participer et soutenir la promotion de l’informatique.

Outre cela, les membres du réseau vont s’atteler, disent-ils, à mettre en place et lancer "le Fonds national de solidarité numérique" sous le thème de "Partage du savoir". Ce qui se fera, avancent-ils, avec des opérations d’initiation gratuite en informatique, de formation des populations à l’accès et à l’utilisation du portail des démarches administratives de l’Etat. Selon les animateurs, le réseau, fort de plus de 3 000 membres, couvre toutes les régions du Sénégal et dispose d’antennes en Mauritanie, en Tunisie, au Mali et en France.

Elh S. N. DIA

(Source : Wal Fadjri, 20 septembre 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)