twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre la fraude au bac : Et si le Sénégal s’inspirait de l’Algérie

vendredi 22 juin 2018

Pour lutter contre la fraude au Bac, les autorités algériennes ont décidé de couper, depuis le mercredi 20 juin dernier, la connexion Internet une heure avant le début de chaque épreuve de l’examen du baccalauréat qui va durer cinq jours. De quoi inspirer les autorités sénégalaises pour le Bac 2018.

Les récents incidents survenus lors des épreuves de Bac 2017 relancent le débat sur la triche aux examens. Le Bac 2017 avait été entaché de fraudes, marqué par la fuite sur internet de certains sujets. L’incident avait connu un fort retentissement médiatique. La généralisation des téléphones portables et « smartphones » chez les jeunes avait facilité la triche via les réseaux sociaux, notamment Whatsapp.

En Algérie, pour lutter contre la fraude au Bac, les autorités algériennes ont décidé de couper, depuis le mercredi 20 juin dernier, la connexion Internet une heure avant le début de chaque épreuve de l’examen du baccalauréat qui va durer cinq jours. Une mesure qui vise à lutter contre la triche et la fuite des sujets de l’examen du baccalauréat. Dans ce pays, en 2016, la fuite massive des sujets, via les réseaux sociaux, avait contraint le gouvernement à organiser une seconde session de cet examen.

L’interruption d’Internet est considérée par la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, comme étant « la seule alternative » pour donner une chance égale aux candidats, en attendant une solution définitive qui ne peut être que pédagogique. En plus de la coupure d’Internet une heure avant le début de chaque épreuve, le gouvernement a interdit l’introduction du téléphone mobile, des tablettes et autres gadgets électroniques de communication dans les centres d’examen. Cette mesure touche les candidats, mais également les enseignants, surveillants et le personnel administratif. Des brouilleurs et des caméras de surveillance sont installés au niveau des centres de dépôts des sujets.

Le Sénégal aurait tout intérêt à s’inspirer de ce modèle algérien pour mettre un terme à la triche et à la fraude aux examens ou prévenir efficacement de la fraude. A rappeler que certaines épreuves de baccalauréat 2017 au Sénégal avaient été annulées suite aux fraudes massives découvertes sur les réseaux sociaux et via les applications comme Whatsapp et Viber. En effet, les épreuves ont commencé à fuiter via la téléphonie avec l’application Whatsapp ensuite sur les réseaux sociaux jusqu’à ce qu’un président de jury reçoive lui-même les épreuves qu’il était censé distribuer et théoriquement gardées en lieu sûr. La première fuite concernait les épreuves anticipées de philosophie, ensuite ce fut au tour du français et les mathématiques qui devaient se dérouler l’après-midi et qui étaient déjà disponibles sur le net.

(Source : Rewmi, 22 juin 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)