twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre la fracture numérique : Du matériel informatique offert à des écoles sénégalaises

vendredi 29 juin 2007

L’association « Solidarité éducation en Afrique », une structure humanitaire basée dans l’hexagone et qui compte en son sein un fils du Sénégal, Ibrahima Djim a engagé une véritable croisade contre la fracture numérique. Elle a offert 125 ordinateurs, 57 imprimantes, 7 ordinateurs portables et 550 livres aux écoles sénégalaises.

Après s’être déjà manifesté, à travers différentes actions de bienfaisance depuis trois ans, « Solidarité éducation en Afrique », basée à Evry, en France, vient encore en appui à des lycées, collèges et écoles élémentaires du Sénégal. Cette année, elle offre un important don de matériel informatique et de manuels scolaires à des établissements scolaires des régions de Thiès, Saint-Louis, Matam et Sédhiou. Grâce à ses partenaires publics et privés, principalement la ville d’Evry, le conseil général Essonne, le conseil régional de l’île de France, « Solidarité éducation en Afrique » a pu réunir 125 ordinateurs (unités centrales et écrans), 57 imprimantes, 7 ordinateurs portables et 550 livres de la 6è à la terminale destinée aux professeurs. L’action, a souligné Ibrahima Djim, vice-président de l’association, entre dans le cadre du programme d’appui aux écoles africaines que sa structure a mis en place depuis plusieurs années. Outre le matériel informatique et les outils pédagogiques, « Solidarité éducation en Afrique » se distingue aussi dans la construction de salles de classe. Elle a engagé son action au Sénégal depuis trois années. L’année dernière des lots d’ordinateurs ont été offerts aux collèges de Pété (dans le département de Podor), Kanel et Thilogne et Matam (région de Matam) avec la construction de salles de classes. « Nous essayons, chaque année, de privilégier le Sénégal, même si on reçoit une centaine de demandes », indique le vice-président.

L’action humanitaire s’inscrit encore, selon Ibrahima Djim, dans une perspective d’aider les écoliers africains à s’approprier l’outil pédagogique à travers l’informatique. « Nous voulons aussi aider les enseignants à être mieux outillés afin de faciliter leurs recherches dans l’exercice de leur métier », a souligné M. Djim.

Adama MBODJ

(Source : Le Soleil, 29 juin 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)