twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre la fracture numérique : L’Ajesi portée sur les fonts baptismaux

lundi 4 décembre 2006

Les jeunes bénéficiaires de la formation sur les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic), dispensée dans le cadre de la politique de « solidarité numérique » ont décidé de s’engager plus résolument dans la lutte pour la réduction de la fracture numérique. Pour ce faire, ces jeunes qui ont été formés grâce au programme initié par le Centre national d’informations jeunesses ont créé le week-end dernier l’Association Jeunesse Société de l’Information (Ajesi). Par la mise sur pied d’une organisation à but non lucratif, apolitique et laïque, les membres de l’Ajesi ambitionnent en effet de favoriser l’épanouissement socio-économique, culturel et humain des jeunes au moyen des outils de pointe que sont les technologies de l’information et de la communication (Tic). L’Ajesi regroupe plus de six cents jeunes filles et garçons âgés de 18 à 35 ans issus des différentes promotions du Centre National d’Informations Jeunesses (Cnij). Ces membres se retrouvent dans tous les domaines d’activités sociales et économiques.

L’Association entend être un cadre d’échange, de concertation et d’action collective autour de toutes les questions relatives aux technologies de l’information et de la communication. Par les objectifs qu’elle se fixe, la structure ambitionne en fait d’appuyer et de rendre visibles les efforts entrepris par les pouvoirs publics et les initiatives privées pour lutter contre la fracture numérique en milieu jeune, promouvoir l’éveil de conscience et susciter au niveau de cette frange de la population le goût et la passion des Ntic. Il s’agira aussi, selon les responsables de l’Ajesi, de contribuer à l’action de formation des masses, de faciliter l’insertion socio-économique des membres et de créer un cadre d’échanges entre jeunes internautes du Sénégal et d’ailleurs. Dans la même veine, il est aussi question d’organiser des compétitions dans les domaines de l’informatique et de constituer un relais pour la vulgarisation et la décentralisation du volet formation des programmes de solidarité numérique.

Bakary COULIBALY

(Source : Sud Quotidien, 4 décembre 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)