twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte anti-coronavirus : Apple, Google et Amazon bloquent les applications de coronavirus non officielles des boutiques d’applications

mardi 14 avril 2020

L’arrivée de la pandémie liée au Coronavirus a entrainée avec elle une déferlante d’applications. La quasi-totalité de celles-ci affirme mettre à disposition les données statistiques par pays, et par région du monde, pour se tenir informé de la progression de la pandémie. Seulement, parmi ce lot d’applications, figure celles malveillantes, des espionnes. Devant cette situation, Apple et Amazon ont décidés de n’accepter désormais plus que les applications liées au COVID-19 et aux coronavirus provenant « d’entités reconnues ».

Cette restriction d’Apple était depuis le début de la pandémie officieuse. Mais désormais, le géant américain a officialisé sa décision. Dans une déclaration publiée le 11 avril 2020 sur son site Web pour développeurs, Apple a déclaré qu’il n’accepterait les applications liées aux coronavirus que « d’entités reconnues telles que des organisations gouvernementales, des ONG axées sur la santé, des entreprises profondément accréditées en matière de santé et des établissements médicaux ou éducatifs« . La société a déclaré vouloir s’assurer que « les sources de données sont fiables ».

« Les communautés du monde entier dépendent des applications pour être des sources d’information crédibles – aidant les utilisateurs à comprendre les dernières innovations en matière de santé, à savoir où ils peuvent obtenir de l’aide si nécessaire ou fournir une assistance à leurs voisins. Plus que jamais, cet engagement revêt une importance particulière alors que le monde combat la pandémie de COVID-19.« , explique Apple dans son communiqué.

L’approche d’Amazon est similaire à celle d’Apple : Elle bloque systématiquement toutes les applications de coronavirus de sources non officielles. Ils sont aidés en cela par Google qui bloque les résultats des recherches liées au coronavirus ou COVID-19, et ne pointe à la place que les liens qui redirige les utilisateurs vers le site Web de l’OMS et des « applications de confiance ».

Ecrit par Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 14 avril 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)