twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Liquid Telecom renouvelle son contrat avec Eutelsat et renforce son offre de connectivité par satellite en Afrique

jeudi 28 janvier 2021

La demande en connectivité a explosé en Afrique avec la pandémie de Covid-19 et continue de croître. Elle n’est plus uniquement exprimée par les populations des centres urbains. Liquid Telecom cherche à y répondre.

Le fournisseur panafricain de connectivité à haut débit Liquid Telecom a annoncé le mardi 26 janvier le renouvellement et l’extension de son accord pluriannuel avec l’opérateur satellite français Eutelsat Communications sur le satellite Eutelsat 7B. Il tirera parti des capacités en bande Ku de cette infrastructure télécoms, qui couvre une grande partie de l’Afrique subsaharienne, pour renforcer sa fourniture en connectivité à haut débit fiable aux clients existants et futurs à travers toute l’Afrique, particulièrement dans les zones éloignées.

« Nous sommes ravis de reconduire mais aussi d’élargir nos accords avec Eutelsat, et de pouvoir ainsi continuer à compter sur son appui et ses ressources en orbite pour proposer des services haut débit fiables aux clients existants et potentiels, où qu’ils se trouvent », a affirmé Scott Mumford, le PDG de Liquid Telecom Satellite Services.

Liquid Telecom renforce sa position stratégique sur le marché africain au moment où la demande en connectivité est en croissance constante, portée par les nouvelles habitudes de consommation des services télécoms induites par la crise du coronavirus. Les restrictions imposées durant les temps forts de la maladie ont contraint les populations à se tourner davantage vers des services tels que l’enseignement en ligne, la vidéo à la demande, les communications vidéos via les applications Over-The-Top, tous gourmands en connectivité.

Satisfaire le besoin grandissant en connectivité à haut débit de qualité des populations, surtout dans les zones éloignées, garantira à Liquid Telecom de nouveaux revenus tirés de niches de marché jusque-là faiblement couverts par le réseau téléphonique des opérateurs télécoms traditionnels. Pour les populations installées dans ces zones, l’accès aux services télécoms à haut débit contribuera au développement.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 28 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)