twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Licence 4G : Les Cadres de Sonatel démentent Yaya Abdoul Kane

jeudi 9 avril 2015

L’Amicale des cadres de la Sonatel (Acson) a tenu à rétablir la vérité sur la sortie du ministre de Télécommunication et des Postes, Yaya Abdou Kane, qui aurait déclaré que la Sonatel a été consultée pour l’octroi de la licence 4G au Sénégal et que ses offres sont insuffisantes. En conférence de presse, hier, ces cadres soulignent que leur boîte n’a jamais fait une offre et n’a pas encore reçue une demande dans ce sens.

« L’Amicale des cadres de la Sonatel (Acson) dénonce les affirmations catégoriques du ministre des Télécommunications. Elles sont manifestement contraires à la vérité », indique le document de presse de cette association parvenu à Wal Fadjri. Les cadres de la Sonatel, après vérification auprès de leur direction générale, précisent que « La Sonatel n’a jamais été consultée par l’Etat du Sénégal pour faire une offre ! La Sonatel n’a jamais fait une offre à l’Etat ou à l’Artp encore moins au ministre des Télécommunications. En écoutant le ministre à la radio et en le lisant dans la presse, la Sonatel aurait fait une offre de 12, 15 et 26 milliards ? Non seulement c’est faux mais aussi il l’a inventée, la Sonatel n’a jamais été consultée », note le communiqué.

Sur les tests de la 4G, le ministre Yaya Abdoul Kane a souligné que « les propositions reçues des opérateurs ont été jugées insuffisantes » et là, les cadres de la Sonatel indiquent que leur entreprise « n’a pas encore été invitée à soumettre une proposition pour l’obtention d’une autorisation d’utilisation des fréquences 4G. Elle n’a pas non plus transmis d’offre aux autorités, au demeurant il aurait fallu pour pouvoir transmettre une offre que l’Etat communique un cahier des charges qui définit notamment les obligations de couverture géographique, de qualité de service etc. »

En outre, sur l’arrêt brutal de la phase pilote 4G d’Orange sans explications, la Sonatel précise qu’elle a été obligée d’arrêter les tests à compter du mardi 31 mars à 23h 59 à la suite de la décision de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), notifiée le lundi 30 mars 2015.

Mamadou Gacko

(Source : Wal Fadjri, 8 avril 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)