twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Licence 3G : Sonatel casque 3 milliards de F Cfa

jeudi 10 mars 2011

Le premier opérateur a dû casquer fort pour enfin décrocher sa licence 3G. Sonatel a mis sur la table 3 milliards de francs Cfa, non sans s’engager à verser 3% sur le chiffre d’affaires généré par l’exploitation de cette licence. Depuis décembre 2009 déjà, l’Agence de régulation des postes et des télécommunications avait donné son feu vert à la Sonatel. Mais le décret tardait à tomber et celle-ci avait dû lancer récemment son Iphone 3 G sans réseau 3G.

Ce n’est pas gratuitement que les autorités ont accordé la licence 3 G à Sonatel. L’As a appris que Sonatel, en plus de payer 3 milliards de F Cfa à l’Etat, s’est engagée à verser 3% sur le chiffre d’affaires généré par l’exploitation de cette licence, notamment sur les transferts. Avant d’en arriver là, le chemin fut long pour la Société dirigée par Cheikh Tidiane Mbaye. La Sonatel et l’Artp s’étaient accordées depuis décembre 2009, pour soumettre ensuite le projet aux plus hautes autorités. Mais des blocages étaient survenus et ce projet dormait dans les tiroirs.

Ensuite, l’Etat a jugé « dérisoire » le montant de 3 milliards de F Cfa arrêté par les deux parties, pour réclamer 8 milliards de Fcfa. Ce qu’a catégoriquement refusé Sonatel. En marge de l’audience que le Président Wade avait accordée aux syndicalistes de Sonatel dans l’affaire Global Voice, ces derniers avaient pris leur courage à deux mains pour dénoncer le blocage de la signature du décret, alors que la Sonatel et l’Artp avaient trouvé un accord. Wade avait instruit le Premier ministre et le ministre des Télécommunications de lever les blocages, qui étaient pourtant à son niveau.

Il faut dire que Sonatel possède la technologie 3G depuis. Le premier opérateur en a d’ailleurs fait la démonstration, lors du Sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) à Dakar. Mais contrairement à Expresso, Sonatel ne pouvait pas, faute de licence, procéder à l’exploitation et à la commercialisation du 3G. Récemment, d’ailleurs, Sonatel avait lancé son Iphone 3G sans...réseau 3G.

Cheikh Mbacké Guissé

(Source : L’As,10 mars 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)