twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Libéralisation du téléphone : Le plaidoyer des syndicats de la Sonatel

lundi 17 mai 2004

Avec le séjour au Sénégal d’une délégation de la fédération de Sud/Ptt (de France Télécom), l’intersyndicale de la Sonatel est monté vendredi au créneau, au siège des Colis postaux, pour réaffirmer sa détermination à préserver les intérêts moraux et matériels de ses militants, dans le cadre de la libéralisation.

" Nous sommes pour cette libéralisation, mais il ne sera nullement question de brader notre outil de travail " a martelé Ibrahima Konté qui mettra en exergue l’audience que le chef de l’Etat a accordée aux travailleurs de la Sonatel et qui a fait renaître de l’espoir. Ce que M. Konté retient le plus c’est qu’une concertation consacrée à cette question sera prochainement lancée.

La visite des syndicalistes français a été un prétexte pour les deux parties de renforcer non seulement leur coopération mais surtout d’échanger leurs expériences dans les domaines de la privatisation et de la libération. Comme l’ont d’ailleurs expliqué Hélène Adam et Alain Baron de Sud/Ptt de France Télécom les différentes opérations (privatisation et libéralisation) qui ont été réalisées au sein de l’entreprise se sont soldées par des conséquences que les travailleurs supportent aujourd’hui difficilement. Les conférenciers ont appelé par la même occasion la partie sénégalaise à s’engager tous ensemble dans une dynamique de solidarité internationale en vue de la prise d’une meilleure prise en charge des préoccupations des travailleurs. Toutefois les syndicalistes français se sont félicités des résultats de leur séjour et promettent d’être le prolongement de l’intersyndicale auprès des autorités der France Télécom qui reste aussi un des actionnaires de la Sonatel. Pour ce qui est de la Poste, la fédération Sud Ptt va se mobiliser dernière les travailleurs " pour éviter un bradage du patrimoine national ".

Du côté sénégalais, Gabou Guèye (Sntpt), Madou Kane (Synes) et M. Sembène (Poste) ont fait part de la nécessité de développer davantage la solidarité afin qu’elle puisse réellement profiter à toutes les parties engagées dans cette " bataille ". Par ailleurs, les syndicalistes ont dénoncé la manière dont certaines sociétés d’Etat sont gérées avant d’appeler le gouvernement à toujours se soucier de l’intérêt de la nation. Ils ont aussi plaidé pour la retraite à 60 ans dans la mesure où France Télécom applique cette mesure aux travailleurs français

Ibrahima NDIAYE

(Source : Le Soleil 17 mai 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)