twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les statuts du Fonds de Solidarité Numérique adoptés

lundi 5 avril 2004

Les statuts du Fonds de solidarité numérique ont été adoptés week-end à Lyon à l’issue d’une rencontre qui a réuni le ministre sénégalais de l’Information et de la Coopération panafricaine dans les Nouvelles technologies de l’information et de la communication, les maires de Genève et Lyon et le président de la province de Turin.

Déjà, les contours du futur fonds se dessinent avec la localisation du secrétariat à Genève dans la villa ‘’La Concorde’’ et la mise en place à Lyon d’une Agence internationale pour la solidarité numérique.

L’idée de Fonds de solidarité numérique, avancée par le président sénégalais lors du premier Sommet mondial sur la société de l’information, a permis depuis de regrouper, autour des villes de Lyon, Genève, Turin et de l’Etat du Sénégal, une véritable dynamique unitaire destinée à résorber le ‘’gap numérique entre le Nord et le Sud.

Ainsi, même si les tractations continueront jusqu’au sommet de Tunis (Tunisie) en 2005 autour du groupe de suivi mis en place par le secrétaire général des Nations Unies pour trouver les ‘’formules idoines de financement du fossé numérique’’, l’idée émise par le président sénégalais a déjà permis de recueillir quelques contributions des villes de Genève et Lyon estimées à 200 millions F.CFA chacune et de l’Etat du Sénégal à hauteur de 500.000 dollars (250 millions francs CFA).

A l’heure de la révolution numérique, les pays du sud restent encore à la traîne dans la mesure où l’accès à ces TIC ne semble pas démocratique pour le moment, en particulier au regard des statistiques qui relèvent que 20% de la population mondiale détiennent 93% des possibilités d’accès à l’Internet et que 20% des plus pauvres qui se recrutent essentiellement en Afrique subsaharienne ne détiennent à peine que 0,2% d’accès à l’Internet.

Macky Sall

(Source : APS 5 avril 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)