twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les services fiscaux du pays interconnectés avant fin 2013

mardi 27 novembre 2012

La nouvelle infrastructure technologique, mise en place par la Direction générale des Impôts et Domaines (DGID), devrait permettre une interconnexion de l’ensemble des centres de services fiscaux avant la fin de l’année 2013, a annoncé, mardi à Dakar, Amadou Bâ.

"Des investissements très importants ont été faits au niveau de l’administration fiscale sénégalaise. Notre objectif est d’arriver à faire fonctionner la DGID comme une banque. Nous allons vers la télédéclaration et le télépaiement avec l’interconnexion de tous les services fiscaux, avant fin 2013", a expliqué le Directeur général des Impôts et Domaines.

Le Directeur général des Impôts et Domaines prenait part à la cérémonie d’ouverture d’un atelier sous-régional consacré aux enjeux de l’informatisation de l’administration fiscale.

Au total, des responsables de 16 pays de l’Afrique de l’Ouest participent à cette rencontre de quatre jours, initiée par le Fonds monétaire international (FMI), sur le thème : "Technologies de l’information : défis et possibilités pour l’administration fiscale".

"La totalité des services de la DGID vont être interconnectés avant la fin de l’année prochaine. On peut travailler à Dakar et faire la déclaration d’impôt à Thiès. Nous allons fonctionner comme les structures bancaires, avec toutes les règles de sécurité et de transparence. Le contribuable peut payer son impôt sans se déplacer", a assuré M. Ba.

Il a précisé que ce projet d’interconnexion va débuter dans deux mois, dans le cadre d’une phase pilote de la télé-déclaration. "Dans un premier temps, les contribuables du centre des grandes entreprises auront la possibilité de remplir en ligne leurs obligations fiscales. Ce service sera disponible à l’ensemble des contribuables. Ensuite le télépaiement va suivre", a-t-il souligné.

"Nous sommes très ravis de voir les progrès qui ont été faits par le Sénégal, soit dans l’informatique, soit dans la définition des politiques fiscales, comme le nouveau Code général des impôts qui va entrer en vigueur en janvier prochain. Je crois que c’est un exemple à suivre dans d’autres pays", a de son côté relevé Valéria Fichéria, représentant-résident du FMI à Dakar.

(Source : APS, 27 novembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)