twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest en conclave à Banjul

jeudi 9 juillet 2009

L’assemblée générale annuelle des régulateurs des télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (WATRA) poursuit ses travaux dans la capitale gambienne sur le développement des télécommunications, l’harmonisation des textes de régulation et la fixation des prix dans l’ensemble des pays de la sous-région, à la lumière des traités de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La rencontre organisée par l’Autorité gambienne de régulation des services publics (PURA), a été officiellement ouverte par M. Abdou Kolley, ministre des Finances de l’Economie.

La WATRA est un organe consultatif et de collaboration des régulateurs des télécommunications dans la sous-région africaine avec un mandat d’aider et de promouvoir la cause des télécommunications dans la sous-région et en Afrique.

« WATRA facilite la réalisation d’une norme uniforme du service des télécommunications dans la sous-région et l’adoption de normes de qualité technique uniformes pour les instruments et équipements de télécommunication utilisés dans la sous-région.

« L’Assemblée encourage et soutient les efforts de renforcement des ressources humaines et des capacités dans le but de combler le manque de compétences locales dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la sous-région.

« Elle collabore avec d’autres organisations régionales et internationales pour remplir cette mission qui consiste à assurer un développement rapide de l’information et des télécommunications dans la sous-région ».

Parmi les Etats membres représentés à la rencontre de Banjul figurent le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Cote D’Ivoire, le Ghana, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et la Sierra Leone.

Avant la fin de leur réunion, jeudi, les délégués vont examiner le rapport du Secrétariat, le rapport d’audit 2008 de l’Assemblée et élire un nouveau bureau.

(Source : APA, 9 bjuillet 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)