twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les radios communautaires invitées à ‘’garder le noyau de la pureté de l’information’’

samedi 8 décembre 2007

Le ministre de l’Information et des Relations avec les Institutions Bacar Dia a demandé samedi à l’Union des radios communautaires (URAC) de ‘’garder le noyau de la pureté de l’information’’, estimant que cela est ‘’plus important que le sensationnel’’.

‘’Vous devez garder le noyau de la pureté de l’information, l’économie, la santé... C’est beaucoup plus important que le sensationnel. C’est ça la bonne communication’’, a dit M. Dia.

Le ministre de l’Information et des Relations avec les Institutions présidait l’ouverture de l’atelier de planification stratégique à l’intention des radios communautaires.

D’une durée de deux jours, la rencontre qui se tient au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) a pour but ‘’de définir la vision et la mission de l’URAC mais aussi d’identifier les axes d’intervention pour les trois prochaines années’’.

Selon Bacar Dia, son ministère va ‘’davantage aider’’ les radios communautaires qui sont ‘’un relais extrêmement important’’ pour le gouvernement.

‘’Nous allons vous accompagner davantage. Nous allons imposer cette communication. Vous avez votre place dans la communication. Occupez votre place’’, a-t-il lancé à l’Union des radios communautaires.

Face à la demande de certains responsables de radio communautaire pour leur permettre de faire de la publicité et de couvrir l’actualité politique, M. Dia a indiqué que s’ils changent d’objectifs, il va les ‘’transformer en radios commerciales’’.

Le ministre de l’Information et des Relations avec les Institutions a exhorté les radios communautaires à aller vers la formation en partenariat avec le CESTI.

‘’On doit penser à une université itinérante pour toucher le maximum de journalistes travaillant dans les radios communautaires et à l’organisation de longues formations’’, a-t-il préconisé.

Lui emboîtant le pas la directrice du CESTI, Eugénie Aw a indiqué que son établissement est prêt à offrir une formation de qualité aux radios communautaires.

Pour sa part, le président de l’URAC, Omar Seck a souligné que l’atelier doit aboutir sur une ‘’nouvelle définition’’ des préoccupations des radios communautaires.

‘’Il faut qu’on nettoie les cahiers de charges pour prendre en compte les préoccupations des radios communautaires. Il faut qu’on définisse qui nous sommes et où nous allons’’, a-t-il précisé.

(Source : APS, 8 décembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)