twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les programmes de Walfadjri arrêtés

jeudi 27 août 2009

Des éléments de la police ont arrêté jeudi matin les programmes de la radiotélévision Walfadjri (privée) pour l’obliger à respecter les décisions de justice consistant à remplir les formalités légales et à s’acquitter intégralement des droits dus aux artistes, a constaté l’APS.

Les policiers très visibles devant l’immeuble abritant les locaux du groupe Walfadjri, ont ainsi donné suite aux demandes des membres du Bureau sénégalais du droit d’auteur (BSDA) exigeant l’adhésion de Walfadjri à un contrat.

Deux requêtes avaient été déposées sur la table du juge contre le groupe Walfadjri. La première ayant été positivement agréée par une ordonnance du Tribunal régional hors classe de Dakar en date du 6 août 2009. Cette décision a été signifiée à Sidy Lamine Niasse, le 13 août dernier par l’huissier du BSDA.

Le tribunal avait décidé que tous les programmes diffusés par la radiotélévision Walf FM dont les contenus sont protégés au titre du droit d’auteur seraient suspendus jusqu’à l’accomplissement des formalités légales et le règlement intégral des droits dus.

Le président de la radiotélévision, Sidy Lamine Niasse, avait refusé de se plier aux décisions. Jeudi matin, après la fermeture de Walf, il a qualifié l’acte de ‘’politique’’ sur les ondes de la Radio Futurs médias (RFM). ‘’C’est le gouvernement qui a décidé de fermer Walfadjri’’, a-t-il indiqué.

Invitée en même temps que Walfadjri, lors d’une conférence de presse à payer ses droits aux artistes, la station de radio Top FM s’était dit prête à signer le contrat avec le BSDA.

Le Bureau sénégalais du droit d’auteur (BSDA) était opposé à toute médiation avec le groupe Walfadjri, estimant que la réaction de l’assemblée présente à sa conférence de presse du 20 août dernier à Dakar, valait ‘’mot d’ordre’’ pour dire qu’’’une médiation n’était plus d’actualité’’.

Créé en 1973, le BSDA est un établissement public à caractère professionnel chargé d’assurer la perception et la répartition des droits d’auteur.

Selon la loi, ‘’toute représentation, reproduction ou exécution publique d’une œuvre de l’esprit requiert le consentement de l’auteur et est subordonnée à l’autorisation préalable du BSDA, moyennant le paiement d’une redevance’’.

(Source : APS, 27 aout 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)