twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les parlementaires arriment le code du numérique à la Constitution

mardi 9 janvier 2018

La loi n°2017-20 portant Code du numérique en République du Bénin a été mise en conformité avec la Constitution du 11 décembre 1990. C’est que

Rappelons qu’en juin 2017, après plus de deux mois d’étude en plénière, les députés avaient fini par adopter à l’unanimité le projet de loi portant code du numérique en République du Bénin. Les 662 articles du texte de loi avaient fini par être adoptés. Mais, cette loi n’était pas en certaines dispositions, en conformité avec la Loi fondamentale béninoise.

Ainsi, le parlement a procédé, le 5 janvier 2018, à la mise en conformité de la loi portant Code du numérique en République du Bénin avec la Constitution. La Commission du plan, de l’équipement et de la production que présidait l’honorable Jean-Michel Abimbola, a présenté le rapport sur le dossier et en présence d’Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre chargé de l’Economie numérique, qui représentait le gouvernement à cette plénière.

Les honorables parlementaires ont ainsi pris en compte, les corrections de forme qui ont été voulues par la Cour constitutionnelle afin de la rendre conforme à la Constitution. Avec cette mise en conformité, la promulgation et la mise en vigueur de la loi n°2017-20 portant Code du numérique en République du Bénin par le président de la république, obtient le feu vert.

Il convient de préciser ici, que le dossier a été adopté à l’unanimité des parlementaires. Et aussi, c’est suite à la décision Dcc 17-223 du 02 novembre 2017 de la Cour constitutionnelle déclarant certaines dispositions de cette loi conformes à la loi fondamentale sous réserve de la prise en compte de certaines corrections de formes au niveau du texte voté, que les honorables parlementaires ont procédé à cette mise en conformité.

La mise en conformité concernait les articles 13, 41, 90, 120, 126 alinéas 1 et 2, 131 alinéa 2, 146 alinéa 3, 173, 197, 232 alinéa 2, 319, 348 dernier alinéa, 350 alinéa 2, et 494 alinéa 4, 2ème point du texte du 13 juin 2017.

(Source : TIC Mag, 9 janvier 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)