twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les nouvelles applications virtuelles et les chamboulements crées par les reseaux sociaux : Une opportunité à saisir par les opérateurs, selon le Restic

mardi 10 juillet 2018

« Aujourd’hui, la croissance extraordinaire dans le secteur des TIC ou du numérique est portée par les GAFA (Google Amazon facebook Apple) qui sont au top des dernières innovations lesquelles sont l’aiguillon dans le secteur des télécommunications car, il faut créer ou générer du trafic des données pour donner de l’activité aux opérateurs. »

C’est le Rassemblement des Entreprises du Secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (RESTIC) qui réagit ainsi suite au rapport du Cabinet conseil TACTIKOM sur « L’urgence absolue » pour les acteurs du secteur de l’électronique d’avoir une« maîtrise totale » sur les nouvelles applications (Facebook, WhatsApp et Skype) afin d’assurer la survie de certains opérateurs.

A travers un communiqué daté d’hier dimanche, le RESTIC, rappelle d’abord que « nous sommes dans un écosystème dont la croissance est de plus en plus portée par les fournisseurs de contenu (content providers) et que la forte demande des service de télécom provient des applications de plus en plus gourmande en connectivite ; internet nomade pour les operateurs mobiles et bande passante. Donc l’un ne peut pas aller sans l’autre. » Mieux, selon le RESTIC, les opérateurs sont ainsi « les premiers bénéficiaires des applications en vogue (facebook, whattsapp, site commerce électronique, etc.), avec l’explosion de la demande en connectivite et bande passante et la disponibilité des terminaux intelligents ou Smartphones. »

Dès lors, conseille cette organisation, « la meilleure posture pour les opérateurs pour pérenniser leur business modèle est l’intégration des dernières innovations et surtout les investissements dans le big data et surtout dans le contenu. Ainsi nous voyons déjà le mariage entre internet et la télévision ou internet et le câble ; le cuivre du téléphone supporte aussi les signaux qui apportent le broadcaste ou la télévision. » C’est pourquoi, là où le rapport voit une « menace pour les opérateurs » le RESTIC y perçoit une « opportunité extraordinaire pour les opérateurs de développer les contenus ; notamment locaux pour le cas du Sénégal et surtout de booster la compétitive des services avec des tarifs et des offres adaptés », précise la source.

D’ailleurs lit-on dans le texte, « les opérateurs ne sont plus dans des marchés captifs mais plutôt dans un marché concurrentiel porté par l’innovation et le contenu. Ces bouleversements auxquels le secteur des télécoms font face doivent également pousser les régulateurs à une nouvelle approche basée sur la Co-régulation et l’accompagnement dans les services numériques dont les SVA (Services à valeur ajouté) et les OV (operateurs virtuels). » Présentant son rapport sur les nouvelles applications virtuelles, le mercredi 04 juillet 2018 à Dakar l’ingénieur en télécommunications Pape Gorgui Touré avait averti sur les chamboulements que les réseaux sociaux peuvent engendrer et qui peuvent impacter négativement les opérateurs qui ont en charge les tuyaux.

Ibrahima Diallo

(Source : Sud Quotidien, 10 juillet 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)