twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les membres sud-africains de l’ISO déposent un recours contre l’OOXML

mardi 27 mai 2008

Alors que Bruxelles enquête sur sa normalisation, le format OOXML de Microsoft fait l’objet d’une réclamation, dénonçant des vices de forme lors du vote. L’ISO l’a reçue de ses membres sud-africains, qui souhaitent l’annulation de cette normalisation.

Le format OOXML de Microsoft va-t-il perdre son statut de norme ISO (DIS 29500), voté en avril dernier ? Sa ratification officielle est en tout cas retardée, suite à l’objection formelle que vient de déposer l’Afrique du Sud. Dans les faits, après un vote, les membres de l’ISO ont deux mois pour manifester leur désaccord ; ce que vient de faire le South African Bureau of Standards (SABS), membre votant au sein de l’ISO.

Une mauvaise nouvelle de plus pour le format de Microsoft, alors que Bruxelles enquête sur la régularité du processus de vote. La Commission a aussi récemment reçu une plainte britannique mettant en cause la pertinence du format.

L’appel des représentants sud-africains est de même teneur. Ils évoquent un processus accéléré volontairement, comme les règles de l’ISO le permettent, mais sans laisser le temps aux débats qui auraient été nécessaires selon eux, notamment pour confronter le format OOXML aux autres standards, afin d’étudier les « contradictions éventuelles ».

En outre, la publication du texte final du format dans un délai d’un mois, comme l’exige le règlement de l’ISO, n’est pas encore intervenue. Ce qui conduit les détracteurs à affirmer que le processus de vote et le résultat final nuisent à la réputation de l’ISO.

Une action similaire en parallèle au Royaume-Uni

Des charges qui ont vite fait réagir les opposants au format. Il s’agit « d’excellentes nouvelles » pour le directeur du Unix and Open Systems User Group britannique, Alain Williams. Ce dernier a déposé une demande auprès de la British Standards Institution (BSI), équivalent du SABS, pour qu’elle objecte la normalisation de l’OOXML.

L’initiative sud-africaine a également réjoui Steve Pepper, qui était à la tête de la commission norvégienne d’examen technique d’OOXML. Il en a démissionné suite à son vote groupé favorable, et a adressé un courrier de protestation à l’ISO. Pepper espère faire revenir son pays sur sa décision. S’il y parvient, explique-t-il, seuls deux autres votes défavorables seront nécessaires pour rejeter le format de Microsoft. Il appelle donc les commissions d’autres pays à dénoncer les irrégularités du vote pour en obtenir une révision.

« La victoire de Microsoft à l’ISO a conduit à entraver sa propre adoption d’OOXML, sur lequel il n’a désormais plus la mainmise. Le Service Pack 2 d’Office 2007 proposera en natif le format ODF, grand rival d’OOXML. Mais à cause des modifications apportées pendant la validation ISO à OOXML, ce dernier ne sera pas supporté complètement par Office avant une nouvelle version encore inconnue de la suite. »

L’ISO se refuse à tout commentaire sur le sujet d’ici fin mai, terme de la période officielle d’objection au vote.

David Meyer, ZDNet UK

(Source : ZDNet, 27 mai 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)