twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les magiciens de la Sonatel

mercredi 30 avril 2003

Dans un communiqué de presse en date du 25 avril 2003, la Sonatel a annoncé une série de baisses s’échelonnant entre 15 et 50% qui s’appliquent aux tarifs du téléphone, à Internet et aux solutions de données. Bien entendu, tous ceux qui utilisent ces services, pour lesquels la Sonatel bénéficie toujours d’un régime de monopole, ne pourront que se réjouir de cette nouvelle. Cependant, chacun aura compris que contrairement à ce que laisse entendre le communiqué publié à cette occasion, la motivation principale de la Sonatel n’est pas de « partager avec ses clients ses gains de productivité pour facilité davantage l’usage des services de télécommunications par les ménages et améliorer la compétitivité des entreprises sénégalaises en ayant les tarifs les plus bas du continent » mais plus prosaïquement de se préparer à l’ouverture totale du marché des télécommunications qui devrait se faire en 2004. Dans cette perspective, les magiciens de la Sonatel réalisent tour de force sur tour de force en diminuant régulièrement des tarifs dont ils juraient hier la main sur le cœur qu’ils étaient incompressibles. Ainsi, depuis le lancement officiel d’Internet au Sénégal en mars 1996, le prix des liaisons spécialisées à 64 kbps a tout simplement été divisé par cinq passant de 1.064.000 Francs CFA à 203.700 Francs CFA ! Ceci dit, le maintien de tarifs élévés durant une longue période a eu pour résultat l’instauration d’un monopole de fait au profit de la Sonatel Multimédia dans le secteur de la fourniture de services Internet, normalement soumis au régime de la libre concurrence, suite à la disparition de toute une série d’ISP dont le célèbre Métissacana. A côté de cette baisse des tarifs, la Sonatel a également indiqué par la voix de son Directeur général que les 13.000 villages du Sénégal seraient raccordés au téléphone d’ici la fin 2004. Là encore, tous ceux qui se préoccupent depuis des années de la question de la téléphonie rurale ne pourront qu’applaudir une telle perspective jugée il y a encore peu totalement irréaliste par ces mêmes responsable de la Sonatel au nom de la sacro-sainte rentabilité. En fait, cette annonce est une manière d’éloigner les investisseurs potentiels pour faire en sorte que le Sénégal apparaisse comme une destination peu attractive pour les opérateurs de télécommunications et qu’il continue d’être une juteuse chasse gardée pour la Sonatel contribuant ainsi à éponger les dettes abyssales de sa maison mère France Télécom. Dans un tel contexte, l’Agence de régulation des télécommunications, désormais dotée des décrets d’application qui lui permettent d’exercer ses prérogatives et complétée par le Conseil de la régulation dont la nomination vient d’être annoncée, aura fort à faire pour qu’une concurrence saine, loyale et transparente s’instaure durablement entre les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs de services tout en préservant les intérêts des consommateurs.

Amadou Top
Président d’OSIRIS

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)